PUBLICITE


 
Politique

Visite du destroyer américain USS Roosevelt à Alger

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

Le destroyer américain de la classe Arleigh Burke USS Roosevelt (DDG 80), un navire de guerre, a effectué, ce dimanche 18 octobre, une « visite au port d’Alger », a annoncé l’ambassade américaine dans un communiqué.

« L’Algérie joue un rôle central dans la sécurité de la Méditerranée», a déclaré le contre-amiral Michael Baze, directeur du quartier général maritime, des forces navales américaines Europe-Afrique.

« Nous sommes impatients de renforcer nos liens dans le domaine maritime avec l’Algérie afin de faire progresser nos intérêts mutuels dans la lutte contre les activités malveillantes sur la côte méditerranéenne de l’Afrique », a-t-il ajouté.

Selon la même source, ce navire « a mené des opérations de sécurité maritime au large de la côte nord-africaine » lors de sa première patrouille dans la sixième flotte américaine.

« Cette visite et ces opérations illustrent les efforts constants déployés par les forces navales américaines en Afrique dans le but d’établir des partenariats maritimes mondiaux avec les nations africaines afin d’améliorer la sûreté et la sécurité maritimes dans la région », poursuit l’ambassade.

« Le partenariat américano-algérien est marqué par un profond respect mutuel », a indiqué le chargé d’Affaires des États-Unis en Algérie Gautam Rana. « Les deux parties travaillent ensemble pour apprendre les unes des autres et nous coopérons étroitement pour encourager la stabilité et la prospérité dans la région », a-t-il ajouté.

Dans son communiqué, l’ambassade souligne que la « visite du Roosevelt est la dernière d’une série d’engagements avec l’Algérie ».

Fin septembre, le général de l’armée américaine Stephen Townsend, commandant du Commandement américain pour l’Afrique, a rencontré le président algérien Abdelmadjid Tebboune, à Alger.

Le 1er octobre, le secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, a rencontré le chef de l’Etat « discutant de l’expansion de la coopération militaire entre les deux pays et des menaces d’organisations extrémistes violentes dans la région et au-delà », poursuit la même source.

« La visite du secrétaire Esper a marqué la première visite en Algérie d’un secrétaire à la défense en exercice depuis 2006 », rappelle-t-elle.

 

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités