PUBLICITE


 
Videos

VIDÉO. Pourquoi il ne faut pas s’étonner de voir de nombreuses personnes à l’enterrement d’Abassi Madani ?

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

Hier samedi, des milliers de personnes ont pris part aux funérailles d’Abassi Madani, ex-numéro un du Front islamique du salut (FIS dissous) à Alger. Faut-il s’en étonné ? Pas vraiment selon un élu du RCD. « Il y avait du monde Belcourt (Mohamed Belouizdad). Des gens se sont offusqués. Ils étaient étonnés. J’ai parfois envie de leur demander : où vivez-vous ? », indique d’emblée Réda Boudraâ.

« L’islam politique existe en Algérie. Certes, il n’y a pas de statistiques. Mais on peut dire qu’il représente entre 10 et 20% de la société. Pas plus. Certains disent : ils vont revenir. Pas du tout. Quand vous entendez chaque vendredi « Djazair hourra democratia (l’Algérie libre et démocratique, NDLR), vous saurez qu’ils ne reviendraient pas », assure-t-il.

Abassi Madani est décédé le 24 avril dernier à l’âge de 88 ans après une longue maladie au Qatar.

Lire aussi : Décès d’Abassi Madani

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *