fbpx


PUBLICITE


 
Videos

VIDÉO. « On ne peut pas faire porter au gouvernement la responsabilité de la mauvaise gestion de ces dernières années »


Warning: Use of undefined constant gSendtofriend - assumed 'gSendtofriend' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/linfoc74/public_html/wp-content/themes/info_theme/single.php on line 65

Désormais, vous pouvez nous suivre sur Google Actualités. N’hésitez pas à vous abonner en cliquant ici.

Le ministre du Commerce est revenu, hier jeudi, sur la crise de l’huile de table et les tensions sur d’autres produits en réponse à la question d’un sénateur au Conseil de la nation.

« En ce qui concerne l’huile, il ne s’agit pas d’un problème d’offre mais un problème de spéculation. C’est une résistance au changement », a indiqué Kamel Rezig. Ce dernier a évoqué un stock de 94.000 tonnes.

« Et puis il y a le comportement du citoyen algérien (…). Aujourd’hui, on voit des gens acheter quatre, cinq, dix bouteilles. Il est clair que ce qui se vendait en un mois se vend en un jour », a-t-il expliqué.

Lire aussi : Crise des huiles de table : des producteurs acceptent de baisser les prix

Le ministre a cité l’exemple de la tension autour de la semoule au début de la crise sanitaire en 2020. « L’année dernière, il n’y avait pas de problème sur la semoule », a-t-il assuré.

Selon lui, une réforme ne peut aboutir en une année. « Monsieur le sénateur sait très bien que la stratégie de réforme n’aboutit en une année. Elle peut prendre cinq ans pour ne pas dire dix ou quinze ans », a-t-il lancé.

« On ne peut pas changer une réalité du jour au lendemain. On ne peut pas également faire porter au gouvernement la responsabilité de la mauvaise gestion de ces dernières années », a ajouté M. Rezig.

Pour le ministre, le « problème en Algérie est de la subvention indirecte ». « On souhaite aller vers des subventions directes dont seuls les nécessiteux vont bénéficier », a-t-il souligné.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités