PUBLICITE


 
Politique

VIDÉO. Mostefa Bouchachi s’exprime sur la libération des détenus d’opinion et revient sur le cas de Karim Tabbou et d’autres militants

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

Me Mostefa Bouchachi est revenu, ce vendredi 3 janvier, sur la libération d’une partie des détenus d’opinions la veille, jeudi. « On est heureux et content que beaucoup de détenus d’opinion ont été libérés. Je pense qu’ils ont été incarcérés et poursuivis pour des raisons politiques. Ils ont été libérés de la même façon. On est heureux qu’ils soient parmi nous et avec leur famille », a indiqué l’avocat et militant des droits de l’homme à Berbère TV.

Lire aussi : 46e vendredi : les Algériens restent mobilisés au lendemain de la libération de nombreux détenus d’opinion

Lire aussi : 76 détenus d’opinions libérés aujourd’hui

Me Bouchachi rappelle qu’il reste encore détenus d’opinions qui n’ont pas été libérés et cite certains d’entre eux. « Ce n’est pas tout le monde qui a été libéré. Il reste les symboles du hirak:  Karim Tabbou, Samir Belarbi, Fodil Boumala, Abdelouahab Fersaoui », poursuit l’avocat qui reste toutefois « optimiste ». Pour lui, il n’y a « pas de raisons de ne pas les libérer ». « Lorsqu’on prend des mesures d’apaisement. On ne peut pas laisser Karim Tabbou, Samir Belarbi, Fodil Boumala et Abdelouahab Fersaoui en prison. On doit continuer ces procédures pour aller vers une autre étape », a-t-il dit.

Lire aussi : Karim Tabbou toujours en détention pour l’instant (actualisé)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités