PUBLICITE


 
Politique

VIDÉO. Devant le tribunal militaire, le général Toufik rappelle avoir lancé la « première campagne contre la corruption »

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

Le procès en appel de Saïd Bouteflika, frère et conseiller spécial de l’ex-président déchu, Abdelaziz Bouteflika,  de l’ex-patron du DRS, le général Mohamed Mediène dit Toufik, de l’ex-coordinateur des Services de sécurité, le général Bachir Tartag, de la secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune ainsi que de l’ancien ministre de la Défense Khaled Nezzar, son fils Lotfi et Farid Benhamdine, s’est ouvert, ce dimanche 9 février au tribunal militaire de Blida.

Selon Me Khaled Bourayou, tous les accusés était présents sauf le général Tartag. « Dans la matinée, c’est le général Toufik qui a été entendu par le tribunal. Il a rappelé ce qu’il a fait pour le pays et a également rappelé qu’il avait lancé la première campagne contre la corruption », précise l’avocat qui assure la défense de l’ex-patron du Département du renseignement et de la sécurité (DRS).

Lire aussi : Le procès en appel de Said Bouteflika et de ses co-accusés s’ouvre aujourd’hui

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités