PUBLICITE


 
Politique

Salah Dabouz entame une grève de la faim

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

L’avocat Salah Dabouz a entamé, dans l’après-midi de ce lundi 8 juillet, une grève de la faim illimitée pour pouvoir « récupérer ses droits constitutionnels et légitimes ». « On ne peut pas sanctionner un avocat, un militant ou un citoyen à cause de son avis, son activité ou son travail », a-t-il affirmé dans une vidéo postée sur sa page. Me Salah Dabouz est soumis à un contrôle judiciaire depuis mai dernier. La veille, ce défenseur des droits de l’homme avait annoncé avoir « officiellement » saisi le « rapporteur spécial sur la situation des défenseurs des droits de l’homme ».

« Concernant le contrôle judiciaire que les autorités judiciaires de Ghardaia me font subir, 3 fois par semaine, depuis le 8 avril 2019, et à 600 km de chez moi, une mesure jamais décidée en Algérie, dans le même dossier qui a vue Dr Kameleddine Fekhar mourir en prison le 28 mai 2019, et vu que cette mesure me met dans l’incapacité d’exercer mes fonctions d’avocat et de défenseur des droits humains, j’ai officiellement saisis mon ami Michel Forst, le Rapporteur spécial sur la situation des défenseurs des droits de l’homme », a-t-il écrit sur sa page Facebook.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *