PUBLICITE


 
Société

Réouverture des frontières : un membre du comité scientifique persiste et signe

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

De plus en plus d’Algériens appellent à la réouverture des frontières fermées depuis le début de la crise sanitaire due à la propagation du nouveau coronavirus dans le monde. Président du Conseil de l’ordre des médecins et membre du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus, le Dr Mohamed Bekkat Berkani persiste et signe.

« Sur le plan épidémiologique, les conditions ne sont toujours pas réunies actuellement pour la réouverture des frontières », indique-t-il à l-info.com. Même si la tendance baissière se maintient, l’Algérie n’en a pas encore fini avec l’épidémie, selon lui. « Nous avons contenu l’épidémie avec les dispositions dont la fermeture des frontières mais on n’en a pas encore fini avec le virus », ajoute-t-il.

Le pays « ne peut pas resté isolé »

Selon lui, le comité scientifique n’a pas encore été saisi concernant la question de la réouverture des frontières. Celle-ci dépend de plusieurs paramètres dont l’environnement. « On a du souci à se faire par rapport à la France métropolitaine, l’Espagne, l’Italie, le Maroc et la Turquie » qui enregistre une recrudescence importante des cas, poursuit Dr Bekkat Berkani.

Lire aussi : Coronavirus : « la conjoncture n’est pas favorable à la réouverture des frontières »

Certes, le pays « ne peut pas rester isolé ad vitam aeternam », souligne notre interlocuteur. Donc un « protocole sanitaire rigoureux » doit être mis en place, selon lui. « On doit imposer un test PCR, garantir des fiches de traçabilité, réfléchir à la période de confinement. Bref, il faut que l’Algérie se prépare. Toutefois la décision de la réouverture des frontières revient au chef de l’Etat », précise-t-il.

Bekkat Berkani répond à Ali Benouari

Questionné sur le texte de l’ancien ministre, Ali Benouari, ce membre du comité scientifique évoque une « position politique ». « Et je dirais même politicienne », lance-t-il. « Je suis un professionnel de santé. Je vis dans mon pays, il vit en Suisse à l’ombre des Alpes où il fait très beau et où il y a du chocolat et pas de moustiques. Moi je me lève avec le Covid-19 et je dors avec le Covid depuis six mois », lâche le Dr Bekkat Berkani.

Lire aussi : Coronavirus – Frontières : un ancien ministre interpelle un membre du comité scientifique

« Mon opinion en tant qu’individu ou en tant que groupe d’individus en conseil scientifique vise à essayer d’éviter à mon pays une catastrophe », affirme-t-il. Aucune date n’a été annoncée par les autorités pour la réouverture des frontières et la reprise des vols. En août, un site spécialisée Visalgerie, a annoncé la réouverture des aéroports du pays pour le 12 septembre.

Cette information a été toutefois démentie par Air Algérie « Nous n’avons aucune information à ce jour. La décision revient aux pouvoirs publics », avait assuré à l-info.com, Amine Andaloussi, chargé de communication de la compagnie aérienne nationale.

 

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités