PUBLICITE


 
Politique

Procès des détenus d’opinion : l’Union nationale des ordres des avocats appelle au « respect de la présomption d’innocence »

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

Demain lundi 3 août, plusieurs procès des détenus d’opinion sont programmés dont celui du journaliste Khaled Drareni et celui en appel des militants du Hirak à Timimoun, Yasser Kadiri et Ahmed Sidi Moussa, condamnés à six mois de prison dont trois avec sursis en première instance.

Dans un communiqué publié ce dimanche 2 août, l’Union nationale des ordres des avocats (UNOA) a dénoncé toutes les « formes d’atteinte aux droits de la défense » tout en rejetant la « gestion administration de la justice qui doit être indépendante dans tous les cas abstraction faite des affaires et de la personne du justiciable ».

Lire aussi : Le procès du journaliste Khaled Drareni programmé pour le 3 août

L’union appelle au « respect de la présomption d’innocence par la justice » et à la « nécessité de réunion les conditions d’un procès équitable ». « Le droit de la défense est consacré par la constitution. Il s’agit d’un droit sacré pour un citoyen et non d’un privilège pour l’avocat ».

« Et sur cette base, le refus de certaines parties judiciaires de reporter un procès lors d’une première audience après le dépôt d’une demande par des avocats pour préparer la défense est une violation claire des droits de la défense selon l’article 351 du code de procédure pénale », estime la même source.

Lire aussi : Timimoun : Yasser Kadiri et Ahmed Sidi Moussa condamnés à six mois de prison dont trois avec sursis (actualise)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités