Politique

Les généraux Toufik et Tartag arrêtés
Les généraux Mohamed Mediène, dit Toufik et Bachir Tartag ont été arrêtés par les services de sécurité, rapportent ce samedi 4 mai, plusieurs médias. Mais selon nos informations, il s’agit pour l’instant d’une audition. Le général Toufik, a été convoqué ce samedi au tribunal militaire de Blida, a précisé...
Onzième vendredi de mobilisation contre le système (actualisé)
De nouvelles manifestations contre le système  sont prévues, ce vendredi 3 mai, dans la capitale et dans toutes les villes à travers le pays. Ces marches et ces rassemblements interviendront après le nouveau discours du vice-ministre de la Défense nationale et chef d’état-major où il a souligné l’importance du...
Ali Benflis répond à l’appel au dialogue du général Gaïd Salah
Ali Benflis est revenu, ce jeudi 2 mai, sur l’appel au dialogue lancé par le général Ahmed Gaïd Salah. Dans son dernier discours, le vice-ministre de la Défense nationale et chef d’état-major s’est dit « entièrement convaincu qu’adopter le dialogue constructif avec les institutions de l’Etat, est l’unique moyen...
VIDÉO. Nouvelle marche de soutien à Issad Rebrab
Une nouvelle marche a été organisée, ce jeudi 2 mai, à Béjaïa pour soutenir Issad Rebrab. Le patron du groupe Cevital a été placé sous mandat de dépôt le 22 avril dernier pour « surfacturation ». « Libérez Rebrab, awid Saïd (Libérez Rebrab, ramenez Saïd (Bouteflika) », scandent les manifestants.
Un sénateur du FLN appelle Sidi Saïd à démissionner
Un sénateur du FLN a appelé, ce jeudi 2 mai, Abdelmadjid Sidi Said, à démissionner de son poste de secrétaire générale de l’Union nationale des travailleurs algériens (UGTA). « Ne pensez-vous pas qu’il faudrait, sur le plan de l’éthique et non des procédures, que vous présentiez votre démission afin que...
Tribune. Constitution : serpillière et étendard de la tyrannie par Said Sadi
Un peu partout dans le monde, les peuples émancipés des régimes tyranniques communient en ce premier mai dans la ferveur générale pour célébrer le travail libérateur. Les Algériens, s’ils devaient se résigner devant les oukases des dirigeants, seraient réduits, cinquante sept ans après l’indépendance, à devoir choisir entre la...