fbpx


PUBLICITE


 
INFO’Fil

Monoxyde de carbone: une famille décimée à Batna, cinq enfants sauvés in extrémis à Aïn Defla


Warning: Use of undefined constant gSendtofriend - assumed 'gSendtofriend' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/linfoc74/public_html/wp-content/themes/info_theme/single.php on line 65

Interventions de la protection civile

Le monoxyde de carbone continue de faire des victimes en Algérie. Cinq membres d’une même famille habitant le village Zeghadid dans la commune de N’gaous (wilaya de Batna) sont morts asphyxiés par le monoxyde carbone. C’est ce qu’a rapporté, ce mercredi 23 décembre, l’agence APS qui cite le chargé de la communication à la direction locale de la protection civile.

Évacuées à la morgue de l’hôpital de N’gaous, les victimes, un homme et son épouse âgés de 46 ans et leurs trois enfants âgés de 6, 9 et 12 ans, ont été découvertes inanimés à leur domicile familiale, a précisé le sous-lieutenant Zohir Nekaa.

La cause de leur mort serait due, d’après les premières constations, à une fuite de gaz du monoxyde carbone de l’appareil de chauffage, selon lui. Les services de sécurité ont ouvert une enquête pour déterminer les circonstances de l’incident.

Dans la wilaya de Aïn Defla, les services de la Protection civile secouru cinq enfants d’une même famille ayant inhalé du monoxyde de carbone à Khémis Miliana. Ils les ont ainsi sauvé in extrémis d’une mort certaine, selon l’APS. L’agence cite le chargé de communication de la direction locale de ce corps constitué.

Lire aussi : Monoxyde de carbone : 12 morts et près de 300 personnes secourues

« Certains inconscients, d’autres vomissaient »

Ce sont les voisins des victimes résidant dans un appartement qui ont donné l’alerte par le biais du numéro vert de la protection civile. Les pompiers se sont immédiatement rendus sur le lieu de l’incident, leur assurant sur place les premiers soins, a précisé le capitaine Kamel Hamdi.

« Certains parmi ces enfants âgés entre 7 et 17 ans étaient inconscients alors que d’autres vomissaient », a-t-il relevé. Il a précisé que les victimes ont été évacuées rapidement vers le service des urgences de l’hôpital de la même ville.

Gaz incolore, inodore, insipide et non irritant, le monoxyde de carbone est très difficilement détectable par les personnes qui y sont exposés, d’où la nécessité d’une plus grande vigilance de leur part, a-t-il observé.

Afin de réduire les risques liés à ce type d’accidents survenant notamment durant la saison froide, la prévention et le respect des consignes de sécurité doivent être de mise, a recommandé M.Hamdi.

    S’abonner
    Notification pour
    guest
    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires
Plus d'actualités