fbpx


PUBLICITE


 
Devises

Marché parallèle de la devise : faut-il fermer le Square Port-Saïd ?


Warning: Use of undefined constant gSendtofriend - assumed 'gSendtofriend' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/linfoc74/public_html/wp-content/themes/info_theme/single.php on line 65

Comment venir à bout du marché parallèle de la devise en Algérie ? Pour le ministre de l’Industrie, une chose est sûre : la fermeture du square Port-Saïd à Alger ne constitue pas une solution.

Le « square n’est pas une zone à vider, c’est une logique à tarir », a assuré Ferhat Aït Ali Braham, hier samedi, lors d’une conférence organisée par l’Institut national des études de stratégie globale (INESG).

« Fermer le square peut se faire physiquement mais la pratique ira vers d’autres lieux », a-t-il ajouté. Le ministre a notamment rappelé que le citoyen avait besoin « d’accès à un moyen d’échange de la devise ».

Selon lui, seule la « transparence des transactions financières imposera la fin des opérations suspectes au niveau des marchés parallèles ». Car cela permettra « au citoyen d’accéder à la devise de manière réglementaire ».

Des descentes policières en 2015

En avril 2015, les services de la police ont effectué plusieurs descentes dans les marchés informels de la devise notamment au Square Port-Saïd et à Hussein Dey. Ils avaient alors mené cette opération suite à la découverte « d’un vaste trafic de fausse monnaie après qu’ils aient mis la main sur quelque 30.000 euros en coupures contrefaites ».

Ils avaient alors saisi des « sommes colossales« , selon Echorouk. Ils avaient également interpellé plusieurs personnes. Durant cette opération, des policiers étaient même restés sur place pour empêcher les cambistes de revenir. Cela ne les a pas empêchés de revenir quelques semaines plus tard sur les lieux.

L’opération coup-de-poing s’est avérée être un « coup d’épée dans l’eau », avait commenté Liberté.

    S’abonner
    Notification pour
    guest
    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires
Plus d'actualités