PUBLICITE


 
Economie

Liquidités dans les postes : le ministre des Finances rassure

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

Le ministre des Finances a affirmé, jeudi à Alger, que le manque de liquidité que connait le pays était un problème « conjoncturel », assurant que la situation tendait à se stabiliser, rapporte l’agence de presse APS.

Dans des déclarations à la presse en marge d’une conférence conjointe avec le ministre délégué chargé des Micro-entreprises, Nassim Diafat, Aymen Benabderrahmane a précisé que la situation de « mini stress de liquidité » que connait actuellement notre pays était un problème qui « se pose également dans la majorité des pays à travers le monde » .

Lire aussi : Liquidités dans les postes : les mesures annoncées par le Premier ministère

Durant la période qui précède l’Aïd, des milliers de têtes ovines sont mises sur le marché, ce qui exige une importante liquidité, a-t-il fait remarquer.

« Je vous rassure que la situation se stabilise, pas plus tard que ce matin nous avons fait le tour de toutes les wilayas. Elles ont toutes été servies, y compris celles qui ont été sous stress, à l’instar de Sétif et Skikda », a-t-il soutenu.

Et d’ajouter : « il est vrai que nous sommes une économie de cash mais c’est conjoncturel. Il y a de la liquidité. C’est le sentiment de frustration qui a accentué la situation ».

Appelant les citoyens à utiliser les moyens de paiement scripturaux, le ministre a fait état de la préparation d’une stratégie multisectorielle (Finances, poste et commerce) pour développer les moyens de paiement électronique et faire obligation aux grands espaces commerciaux à forte affluence, tels que les pharmacies et les supérettes de se doter des TPE.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités