PUBLICITE


 
Economie

LFC 2020 – Raouya : le texte « a été élaboré dans un contexte qu’on pourrait qualifier d’exceptionnel »

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

Le ministre des Finances, Abderahamane Raouya, a présenté lundi le projet de loi de finances complémentaire (PLFC) pour l’exercice 2020 devant la commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN).

La séance présidée par Tarek Tridi, président de la commission, s’est déroulée en présence du ministre délégué chargé des statistiques et de la prospective, Bachir Messaitfa, et de la ministre des Relations avec le Parlement, Bessma Azouar.

Le projet de loi de finances complémentaire 2020 « a été élaboré dans un contexte qu’on pourrait qualifier d’exceptionnel et d’inédit marqué par la conjonction de deux facteurs majeurs, à savoir: la stagnation économique mondiale et la crise sanitaire globale sans précédent », a rappelé M. Raouya à cette occasion.

Lire aussi : LFC 2020 – Hausse des prix du carburant : les appréhensions de l’association de protection des consommateurs

En effet, le PLFC 2020 prévoit la baisse des dépenses budgétaires à 7.372,7 milliards de dinars contre 7.823,1 milliards de dinars dans la Loi de finances (LF) initiale. Les recettes budgétaires devraient elles aussi baisser à 5.395,8 milliards de dinars contre 6.289,7 milliards de dinars dans la LF initiale

Le déficit budgétaire devrait atteindre 1.976,9 milliards de dinars (10,4% du PIB) contre 1.533,4 milliards de dinars dans la LF initiale (7,2% du PIB).

Compte tenu de la chute drastique des cours du pétrole ces derniers mois, le prix de référence du baril de pétrole a été revu à la baisse de 50 à 30 dollars et le prix de marché est passé de 60 à 35 dollars dans le PLFC 2020, approuvé dimanche dernier en Conseil des ministres.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités