PUBLICITE


 
Politique

Les émirs du Golfe et les lingots d’or : l’aveu renversant d’Ahmed Ouyahia

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

Ahmed Ouyahia, ancien Premier ministre

Ahmed Ouyahia a été auditionné, pour la troisième fois, dans le cadre du procès des usines de montage automobile et du financement occulte de la campagne électorale du président déchu.

Ce procès s’est ouvert, ce samedi 9 janvier, à la cour d’Alger après l’acception du pourvoi en cassation par la cour suprême. Au cours de son audition, Ahmed Ouyahia a fait un aveu renversant. L’ancien Premier ministre a reconnu avoir revendu des lingots d’or sur le marché noir.

L’ancien Premier ministre répondait à la question du juge sur l’origine des fonds retrouvés dans ses trois comptes (bancaires et postaux). Ahmed Ouyahia a déclaré que ces « fonds ne provenaient pas des hautes fonctions qu’il avait occupées ou d’un investissement ».

Lire aussi : Affaires de montage automobile et financement occulte de la campagne électorale: 15 ans de prison ferme pour Ouyahia et 12 ans pour Sellal

« Durant la période de chasse organisée par la présidence de la République et en présence de émirs du Golfe, j’ai reçu des cadeaux comme d’autres responsables. C’était des lingots d’or et je les ai vendus au marché parallèle à 350 millions de dinars », a déclaré Ahmed Ouyahia cité par Echorouk.

L’ancien Premier ministre affirme avoir sollicité la Banque d’Algérie avant d’aller sur le marché noir. Cette institution n’a pas accepté. Selon le journal, Ahmed Ouyahia aurait vendu 60 lingots d’or.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités