fbpx


PUBLICITE


 
Consommation

Les Algériens sont les plus grands consommateurs de la « Vache qui rit » dans le monde


Warning: Use of undefined constant gSendtofriend - assumed 'gSendtofriend' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/linfoc74/public_html/wp-content/themes/info_theme/single.php on line 65

Vache qui rit

Désormais, vous pouvez nous suivre sur Google Actualités. N’hésitez pas à vous abonner en cliquant ici.

Les Algériens sont les plus grands consommateurs dans le monde de la « Vache qui rit », un fromage fondu à tartiner. C’est ce qu’a révélé Radio France internationale (RFI) dans un article à l’occasion du centenaire de cette marque française.

Les Marocains viennent en deuxième position tandis que les Français occupent la troisième. Selon la même source, ce fromage est commercialisé dans 136 pays répartis sur 5 continents et sous différentes appellations.

C’est en 1921 que Léon Bel déposait le nom du premier fromage fondu en portion au tribunal de Lons-le-Saunier dans le Jura en France. L’usine mère de la marque est justement située dans cette région.

En 2016, cette marque française appartenant au groupe Bel était au cœur d’une polémique après l’intoxication d’une quarantaine d’enfants dans une école à Bordj Bou Arreridj.

Lire aussi : 7 aliments qu’il ne faut jamais réchauffer au micro-ondes

Les services du contrôle de la qualité et de la répression des fraudes dépendant du ministère du Commerce avaient procédé à la saisie de 279,12 kilogrammes de fromage et ce, pour “présence de moisissures”, selon Liberté qui citait alors un communiqué d’alerte sanitaire.

« Il nous semble que les produits de La Vache qui rit ne peuvent pas être mis en cause dans le cadre de cette indigestion »,  avait réagi le groupe. Ce dernier avait également ajouté qu’il procédait sur toutes ses productions « à de nombreux contrôles quotidiens »

« Parfois, des moisissures non toxiques peuvent apparaître sur les produits alimentaires, en particulier lorsque les conditions de conservation ne sont pas respectées.  Ces moisissures, ne présentent toutefois pas de risque pour la santé, même si elles sont consommées accidentellement », avait affirmé le groupe.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités