PUBLICITE


 
Politique

Le procès de Moussa Benhamadi reporté au 9 novembre prochain

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

Le procès de l’ancien ministre de la Poste et des télécommunications décédé du coronavirus, Moussa Benhamadi, a été reporté au 9 novembre prochain par le tribunal de Sidi M’hamed à Alger.

Le défunt est poursuivi pour « obtention d’indus avantages » et « financement occulte de la campagne électorale de l’ex-président de la République, Abdelaziz Bouteflika », selon l’agence de presse APS.

Le report a été décidé à la demande de la défense du Trésor public pour l’examen du dossier et du juge d’audience en raison de l’absence de plusieurs témoins principaux, notamment l’ancien wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, l’ancienne ministre de la Poste et des technologies de l’information et de la communication, Houda Feraoun, et l’ancien ministre de la Jeunesse et des sports, Mohamed Hattab.

Lire aussi : Moussa Benhamadi est mort

Les anciens Premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal sont également poursuivis dans la même affaire pour « octroi d’avantages injustifiés à Benhamadi pour la réalisation de l’usine de médicaments GB Pharma dans la nouvelle ville de Sidi Abdallah dans la capitale ».

Abdelghani Zaalane a été ramené au tribunal en tant qu’ancien directeur de campagne du candidat à la présidentielle d’avril 2019, Abdelaziz Bouteflika.

Abdelmalek Sellal a lui aussi été ramené au tribunal alors que l’accusé Ahmed Ouyahia se trouve à la prison d’Abadla à Bechar.

Lire aussi : Décès de Moussa Benhamadi : les précisions de la famille

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités