PUBLICITE


 
Politique

Le général Gaïd Salah évoque l’utilisation de « l’argent sale » pour « amplifier le nombre de ces manifestations »

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

Le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, a une nouvelle fois mis en garde la bande et quiconque tentera d’entraver le processus électoral. « Nous mettant en garde, encore une fois, cette bande et quiconque possède des liens organiques, partisans ou d’intérêt avec elle, ou encore toute autre forme de collaboration contre le peuple et la patrie, et nous rappelons que la justice a repris, grâce à Allah, la place qui lui sied après avoir récupéré toutes ses prérogatives et s’acquitte de ses missions avec sérieux et de manière normale, à l’instar de toutes les institutions de l’Etat », a déclaré le vice-ministre de la Défense et chef d’état-major de l’armée dans une nouvelle intervention.

« Quiconque ne respecte pas les lois de la République se verra infliger la sanction méritée. La loi sera appliquée avec toute la rigueur requise à l’encontre de toute personne qui tente d’entraver ce processus électoral décisif, ou d’influencer, désespérément, la conscience du peuple algérien et son empressement à participer massivement et avec détermination, aux prochaines présidentielles », a-t-il ajouté. Ahmed Gaïd Salah a évoqué une « minorité qui souffre intellectuellement et idéologiquement » et qui « a été démasquée, quand la bande est tombée dans l’écueil de ses actes, de ses comportements sinistres et de ses pratiques traîtres, contre le peuple et la patrie ».

Lire aussi : Intervention du général Gaïd Salah ce mardi 15 octobre : le texte intégral

« Ses inféodés tomberont les uns après les autres au fil des jours, car un traitre sera démasqué par ses agissements un jour ou l’autre. C’est un atout devenu aujourd’hui l’indicateur juste qui permet au peuple algérien de soupeser les discours de certaines parties. Désormais la désinformation n’est plus tolérée et la vague déferlante du peuple algérien engloutira, avec l’aide d’Allah, tous ceux qui veulent s’accaparer la scène nationale et s’ériger en tuteur du peuple, par le mensonge et la calomnie », a-t-il assuré.

Le chef d’état-major a également évoqué dans son discours l’utilisation de « l’argent sale » pour « amplifier » les « manifestations. « Dans ce contexte précisément, je tiens en cette occasion, à prévenir nos concitoyens qui font des marches pacifiques, de la présence de certaines parties insidieuses qui s’efforcent de surfer sur la vague de ces manifestations et que des entités inconnues ayant des objectifs malveillants consacrent de l’argent sale afin d’amplifier le nombre de ces manifestations, en ramenant les citoyens des autres wilayas en dehors de la capitale », a-t-il affirmé.

« Que ces personnes ne croient pas que nous ignorons leurs méthodes malveillantes et leurs dangereux comportements. Aussi, quiconque tente de créer la confusion et impacter le déroulement normal de la vie quotidienne des citoyens à travers des comportements et des attitudes abjectes, doit savoir qu’il sera poursuivi selon les voies légales, que tous ses plans seront avortés, grâce à la conscience du peuple algérien et sa capacité à déceler ces pratiques », a-t-il conclu.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *