PUBLICITE


 
Société

L’accès à internet reste fortement perturbé en Algérie

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

L’accès à internet en Algérie est fortement perturbé depuis la soirée du mercredi 19 août. NetBlocks, l’ONG de surveillance des blocages d’internet, évoque une « baisse significative de la connectivité Internet« . 

Ces perturbations sont intervenues après l’entrée en vigueur de la nouvelle tarification d’Algérie Télécom pour ses offres ADSL et Fibre. L’entreprise avait précisé que le nouveau tarif du débit 8 Mbps était désormais au même tarif que celui de la 4 Mbps, soit 2599 Da/mois au lieu de 3599 Da/mois actuellement,et celui de 20 Mbps étit de 4999 Da/mois au lieu de 7900 Da/mois.

Pour l’instant, Algérie Télécom ne s’est pas exprimée sur ces perturbations. « Allons-nous lire un communiqué clarifiant les raisons de cette mauvaise connexion, surtout aujourd’hui? Quand on respecte le client, on l’informe et on s’excuse auprès de lui », a écrit, hier jeudi, l’Association de protection et d’orientation du consommateur et son environnement (Apoce).

هل سنقرأ بيانا توضيحيا حول رداءة النت ، خاصة اليوم ؟!

إحترام الزبون يكون بإعلامه و الاعتذار له !

Publiée par ‎L’Organisation APOCE المنظمة الجزائرية لحماية المستهلك‎ sur Jeudi 20 août 2020

Hier jeudi, plusieurs médias ont évoqué des pannes qui touchaient Google et sa suite de services en lignes dont Gmail et Drive. « Le problème avec Gmail devrait être résolu. Nous nous excusons pour la gêne occasionnée », a écrit Google dans une déclaration transmise à l’agence AFP, tout en repassant les voyants de l’ensemble de ses services en vert sur son site dédié à la résolution des bugs.

En Algérie, les perturbations n’ont pas touché seulement Google et ses services. Dans le pays, les perturbations seraient « dues à des travaux de maintenance sur le câble sous-marin en fibre optique international SEA-ME-WE 4 (SMWE4), dont l’Algérie est reliée depuis Annaba », écrit TSA.

 

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités