fbpx


PUBLICITE


 
International

La Russie interdit l’accès à son territoire à plusieurs membres du gouvernement américain


Warning: Use of undefined constant gSendtofriend - assumed 'gSendtofriend' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/linfoc74/public_html/wp-content/themes/info_theme/single.php on line 65

Vladimir Poutine, président russe

Désormais, vous pouvez nous suivre sur Google Actualités. N’hésitez pas à vous abonner en cliquant ici.

Au lendemain des sanctions décidées par le gouvernement de Joe Biden, la Russie a annoncé, ce vendredi 16 avril, interdire d’entrée sur son territoire plusieurs responsables américains. Il s’agit des ministres de la Justice, de la Sécurité intérieure, de la conseillère en politique intérieure, du patron du FBI et de la directrice du renseignement.

Outre Merrick Garland, Alejandro Mayorkas, Susan Rice, Christopher Wray et Avril Haines, le ministère russe des Affaires étrangères a dit appliquer la même mesure au chef du bureau des prisons Michael Carjaval, à l’ancien conseiller de Donald Trump John Bolton et à l’ex-chef de la CIA Robert Wolsey.

Selon le ministère, ces responsables ont « participé à la mise en œuvre de la ligne antirusse » suivie par la politique américaine. Il a décidé de rendre publics les noms des personnes déclarées non gratae, une liste d’ordinaire secrète, du fait du « caractère sans précédent » des tensions provoquées par Washington.

Lire aussi : Biden sanctionne durement Moscou tout en appelant Poutine à la « désescalade »

Expulsion de dix diplomates russes

Hier jeudi, Washington a annoncé une série de sanctions financières sévères contre la Russie et l’expulsion de dix diplomates russes. Le 46e président de l’histoire américaine a signé un décret suivi de sanctions immédiates. Ce texte permettra aussi de punir à nouveau la Russie, de manière à engendrer « des conséquences stratégiques et économiques ».

Dans le cadre de ce décret, le Trésor américain a interdit aux institutions financières américaines d’acheter directement de la dette émise par la Russie après le 14 juin prochain.

Il sanctionne également six sociétés technologiques russes accusées de soutenir les activités de piratage informatique du renseignement de Moscou. Il s’agit d’une riposte à la gigantesque cyberattaque de 2020 ayant utilisé comme vecteur SolarWinds.

Ce dernier est un éditeur américain de logiciels dont un produit a été piraté pour introduire une faille chez ses utilisateurs, y compris plusieurs agences fédérales américaines. L’administration Biden accuse formellement la Russie d’être responsable de cette attaque, comme elle l’avait laissé entendre.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités