PUBLICITE


 
Economie

La Banque d’Algérie prend des mesures pour libérer des marges supplémentaires de liquidités dans les banques

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

Le Comité des Opérations de Politique Monétaire (COPM) de la Banque d’Algérie a décidé de réduire, à compter de ce dimanche, le taux directeur de la Banque à 3,25% et le taux de réserve obligatoire à 8%, indique dimanche un communiqué de la Banque d’Algérie cité par l’agence de presse APS.

Lors de sa réunion ordinaire, tenue mardi dernier sous la présidence de M. Aïmene Benabderrahmane, Gouverneur de la Banque d’Algérie, le COPM a « décidé de réduire le taux de réserve obligatoire de 10% à 8 % et d’abaisser de 25 points de base (0,25 %) le taux directeur de la Banque d’Algérie pour le fixer à 3,25 % et ce à compter du 15 mars 2020 », précise le communiqué.

Les décisions prises lors de cette réunion sont « de nature à permettre de libérer, pour le système bancaire, des marges supplémentaires de liquidités et mettre ainsi, à la disposition des banques et établissements financiers des moyens additionnels d’appuis au financement de l’économie nationale à un coût raisonnable », explique la BA.

La réunion du COPM a été consacrée à la revue des principales évolutions de la situation économique, monétaire et financière nationale et internationale ainsi que de ses perspectives à court et moyen termes, notamment celle ayant trait à l’évolution de l’inflation, de la liquidité bancaire, du crédit et de la croissance économique.

La décision d’abaisser le taux de réserve obligatoire et du taux directeur de la BA a été ainsi prise à la lumière de ces évolutions et de leurs perspectives à moyen terme, poursuit la Banque centrale.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités