PUBLICITE


 
Politique

Khaled Drareni : « j’ai fait mon travail en tant que journaliste libre et indépendant »

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

Le procès du journaliste Khaled Drareni et des deux militants, Samir Benlarbi et de Slimane Hamitouche s’est ouvert, ce lundi 3 août, au tribunal de Sidi M’hamed à Alger.

Le journaliste Khaled Drareni est en détention depuis plus de quatre mois tandis que les deux militants ont été remis en liberté provisoire au début du mois de juillet.

Les trois prévenus sont poursuivis pour « incitation à attroupement non-armé et atteinte à l’unité nationale.

Lire aussi : Procès du journaliste Khaled Drareni : les précisions de son avocat (actualisé)

»J’ai fait mon travail en tant que journaliste libre et indépendant. J’ai couvert toutes les manifestations y compris celles soutenant le pouvoir », a affirmé Khaled Drareni interrogé à distance.

« Quand je fais mon travail, je préserve l’unité nationale et je ne la menace pas », a-t-il ajouté. Il a également précisé que les slogans qu’il publiait sur son compte Twitter accompagnés de vidéos étaient scandés durant les manifestations.

Le journaliste a été interrogé par la magistrate sur ses publications sur les réseaux sociaux et sur son travail avec la chaîne de télévision TV5 Monde et d’autres médias étrangers.

Khaled Drareni avait précisé qu’il n’était pas le correspondant de cette chaîne de télévision et qu’il collaborait avec elle en tant que journaliste indépendant. Il a également précisé qu’il n’intervenait sur France 24 qu’en tant qu’invité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités