PUBLICITE


 
Politique

Jean Yves Le Drian : « Les élections présidentielles ont eu lieu » et « il y a désormais un nouveau gouvernement avec lequel la France veut travailler »

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

Lors de sa visite à Alger ce mardi 21 janvier, ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères a tenu une conférence de presse conjointe avec le Sabri Boukadoum, ministre des Affaires étrangères. Dans sa déclaration préliminaire, Jean Yves Le Drian est revenu sur les relations entre les deux pays.

« Je suis très heureux de retrouver nos amis algériens. L’Algérie a connu, au cours de l’année écoulée, une phase décisive de son histoire. Nous avons en permanence, au long de cette période, redit toujours la même chose. Nous avons toujours dit que c’était aux Algériens et à eux seuls de décider de leur avenir et de trouver ensemble les chemins d’un dialogue démocratique. Parce que cela faisait partie du respect que nous avons de la souveraineté de
l’Algérie », a-t-il indiqué.

« Les élections présidentielles ont eu lieu. Il y a désormais un nouveau gouvernement avec lequel la France veut travailler. Nos Présidents et Premiers ministres se sont parlé au cours des dernières semaines. Le Président Tebboune a manifesté une ambition pour l’Algérie, celle de la réformer en profondeur, pour renforcer la gouvernance, l’État de droit et les libertés, également pour relancer et diversifier l’économie, conformément aux aspirations exprimées par les Algériens depuis un an », a-t-il ajouté.

Le président Tebboune « s’est engagé à conduire l’Algérie dans un esprit de dialogue, afin que tous les Algériens puissent s’exprimer sur ces réformes. Nous souhaitons qu’il réussisse dans cette mission et que la mise en œuvre de ces réformes conduise au succès de l’Algérie et des Algériens », a-t-il dit.

Le ministre français assure avoir exprimé à son homologue algérien le souhait de son pays « d’ouvrir une nouvelle phase de nos relations bilatérales ». « Nous partageons la volonté de réengager nos échanges au plus haut niveau en 2020 afin de lancer la nouvelle dynamique que tu viens d’évoquer lors du calendrier que nous avons validé ensemble », a-t-il souligné.

« Cela signifie que dans tous les secteurs de notre coopération, que ce soit la sécurité, que ce soit l’économie, la culture, la justice, l’éducation, la mobilité, la formation, nous allons reprendre nos discussions, les approfondir et leur donner une nouvelle dynamique », a-t-il précisé.

 

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités