PUBLICITE


 
Société

Hausse des cas confirmés de coronavirus : les Algériens « ne sont pas en mesure de supporter un confinement total »

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

Hier dimanche, l’Algérie a enregistré plus de 300 cas confirmés de coronavirus. Le bilan est reparti à la hausse depuis près d’une semaine. Pour le Dr Mohamed Bekkat Berkani, la situation est, pour l’instant, « préoccupante » mais pas « catastrophique ». « Il faut arrêter l’hémorragie », indique à l-info.com le président du conseil de l’ordre des médecins et membre du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus.

Lire aussi : Coronavirus : Tebboune ordonne le durcissement des sanctions et le maintien de la fermeture des frontières

L’éventuel recours à un confinement total dans les wilayas est à écarter, selon lui. « La population algérienne n’est pas en mesure de supporter un confinement total ni sur le plan psychologique, ni sur le plan économique », estime notre interlocuteur. « Il doit y avoir un reconfinement (ou un changement des horaires) dans certaines wilayas qui ont le plus grand nombre de cas confirmés », poursuit-il.

Lire aussi : Coronavirus : plus de 300 cas confirmés au cours de ces dernières 24 heures en Algérie

Ce membre du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus plaide aussi pour une application stricte des mesures de prévention décidées par les autorités notamment le port obligatoire des bavettes et des masques dans les lieux publics. « Il y a eu des congrès politiques et des mariages à Sétif », rappelle-t-il.

« Les agents de l’ordre peuvent sillonner les grandes rues et demander aux gens de mettre la bavettes. Ils peuvent aller dans les magasins et grandes surfaces et enlever le registre de commerce à ceux qui ne respectent pas les mesures. Au bout de quelques jours, tout le monde aura la bavette et vous allez diminuer la circulation du virus entre les individus », assure-t-il.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités