PUBLICITE


 
Votre santé

Fourar : l’Algérie ne se contentera pas d’un « seul vaccin » anti-Covid-19

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

Vaccination

L’Algérie n’a pas opté pour un « seul vaccin »  anti-Covid 19. C’est ce qu’a assuré le Dr. Djamel Fourar, porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus. « L’Algérie, à l’instar de plusieurs pays du monde, ne s’est pas limitée à un seul vaccin anti-Covid 19 », a-t-il indiqué.

Dr Fourar était l’invité de l’émission hebdomadaire de la télévision algérienne consacrée à la pandémie. Il était en compagnie du directeur général des services de santé et des structures, Pr. Lyes Rahal et de la directrice générale chargée des maladies transmissibles, Samia Hammadi.

Lire aussi : Covid-19 : que sait-on du vaccin russe, Spoutnik V, choisi par l’Algérie?

Dans son intervention, le porte-parole du comité est revenu sur le stockage et la conservation du vaccin. Il a notamment précisé que tous les moyens logistiques (équipements, chambres de froid et de congélation) sont fin prêts.

Selon lui, il sera procédé en premier lieu, au stockage et à la conservation des vaccins au niveau de l’Institut Pasteur d’Alger. Par la suite, un seul centre sera choisi dans chaque wilaya. Ce dernier sera chargé de distribuer ces vaccins aux centres qui auront été préparés à effectuer l’opération de vaccination, une fois la quantité réceptionnée progressivement.

Lire aussi : Vaccination anti-Covid-19 en Algérie : « il n’y a aucune préparation spécifique »

Les catégories prioritaires

Quelques 8000 centre de santé publique à travers le pays sont préparés pour cette opération, selon lui. Il s’agit notamment de polycliniques, de centres de santé de proximité et de salles de soins, des établissements.

Concernant les catégories prioritaires, Dr Hammadi a cité entre autres les personnes âgées, celles atteintes de maladies chroniques, et les catégories exerçant dans des secteurs stratégiques. Les enfants, les femmes enceintes et les personnes allergiques sont exemptes de cette opération, a-t-elle précisé.

L’Algérie devrait commencer sa campagne de vaccination durant le mois en cours. Fin décembre, le porte-parole du gouvernement avait annoncé la signature d’un contrat avec le laboratoire russe pour l’acquisition du vaccin Spoutnik V.

 

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités