PUBLICITE


 
Politique

Forum national du Hirak : les initiateurs condamnent l’interdiction de la rencontre et annoncent le lancement du manifeste du 22 février

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

Les collectifs et coordinations engagés dans le mouvement du 22 février ont condamné le refus de la wilaya d’Alger d’organiser une « conférence unitaire ce jeudi 20/02/2020 à la salle Harcha Hassen, à Alger, afin de célébrer le premier anniversaire de la révolution populaire ».

« Après avoir obtenu l’accord des responsables du complexe sportif, la Direction de la Réglementation et Affaires Générales (DRAG) d’Alger nous a notifiés le refus d’accorder l’autorisation de tenir notre conférence, prétextant des motifs organisationnels !!! », écrivent-ils dans un communiqué.

Lire aussi : Le forum national du Hirak prévu demain jeudi reporté faute d’autorisation

« Tout en condamnant ce refus injustifié qui nous prive d’un droit consacré par la constitution, nous tenons également à condamner les restrictions sécuritaires imposées par la multiplication des barrages routiers et des obstacles qui visent à bloquer l’accès des Algériens à leur capitale et, par conséquent, les empêcher de célébrer le premier anniversaire de la révolution populaire », ajoutent-ils.

Les auteurs du communiqué rappellent que « manifester est un droit consacré par la constitution et reconquis par le Hirak pacifique ! ». « Nous, activistes et dynamiques issus du Hirak, sommes résolus à poursuivre notre initiative qui vise la tenue d’une conférence unitaire et annonçons, comme première étape, le lancement du MANIFESTE DU 22 FEVRIER », indiquent-ils.

Lire aussi : Forum national du Hirak le 20 février: « l’idée consiste à créer un espace de réflexion collectif » (vidéo)

Les collectifs impliqués dans cette initiative précisent que le texte a été rédigé par un « grand nombre d’acteurs et de dynamiques engagés dans le soulèvement populaire ». « Ce Manifeste s’inspire du Hirak et c’est à lui qu’il s’adresse. Il vise à traduire l’esprit de la révolution populaire pacifique », soulignent-ils.

« Enfin, nous insistons sur le fait que notre initiative n’est pas, ne sera pas et ne vise pas la représentation du Hirak. La conférence unitaire des activistes et dynamiques du Hirak ambitionne de contribuer à la concrétisation des objectifs de la révolution populaire pacifique », concluent-ils.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités