PUBLICITE


 
International

Financement libyen de sa campagne : Sarkozy mis en examen pour « association de malfaiteurs »

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

L’ancien chef de l’Etat français Nicolas Sarkozy a été mis en examen, lundi 12 octobre, après quatre jours d’audition pour « association de malfaiteurs » dans le cadre de l’enquête sur le financement de sa campagne électorale de 2007, a annoncé le Parquet national financier (PNF), ce vendredi 16 octobre, confirmant une information de Mediapart.

Cette nouvelle poursuite, révélée par Médiapart, est la quatrième dans ce dossier pour l’ancien président de la République.  En 2018, Nicolas Sarkozy a été mis en examen pour  corruption », « recel de détournements de fonds publics [libyens] » et « financement illicite de campagne électorale » et placé sous contrôle judiciaire.

En janvier dernier, le Parquet national financier a signé un réquisitoire supplétif élargissant les investigations à des faits d’«association de malfaiteurs», ouvrant la voie à une aggravation des poursuites contre les protagonistes déjà impliqués dont l’ancien président.

Dans un message publié sur Facebook ce vendredi, Nicolas Sakozy a fait part de sa « plus grande stupéfaction ». « Voici donc franchie une nouvelle étape dans la longue liste des injustices commises tout au long de l’affaire dite du prétendu « financement libyen » de ma campagne électorale de 2007 », écrit-il.

« Après quatre journées d’interrogatoire au cours desquelles j’ai répondu à toutes les questions qui m’ont été posées dans jamais être mis en difficultés, Mon innocence est à nouveau bafouée par une décision qui ne rapporte pas la moindre preuve d’un quelconque financement illicite », a-t-il ajouté.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités