PUBLICITE


 
International

Explosions de Beyrouth : le président libanais rejette toute « enquête internationale » et évoque la « négligence » ou un « missile »

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

La terrible explosion au port de Beyrouth était due « soit à la négligence, soit à une intervention extérieure », a estimé le président libanais, Michel Aoun, ce vendredi 7 août, tout en évoquant l’hypothèse « d’un missile ».

« Il est possible que cela ait été causé par la négligence ou par une action extérieure, avec un missile ou une bombe », a déclaré le chef de l’Etat lors d’un entretien avec des journalistes et cité par l’agence de presse AFP.

Lire aussi : Explosions meurtrières à Beyrouth : le bilan s’alourdit

Interrogé par un journaliste qui lui demandait s’il était contre une enquête internationale, Michel Aoun a répondu « bien sûr ». Pour lui, l’enquête internationale « diluerait la vérité ».

C’est le président français, Emmanuel Macron, qui a appelé, lors de sa visite au Liban effectuée la veille, à une enquête internationale sur les deux explosions au port de Beyrouth qui ont fait 150 morts, des milliers de blessés et de sans-abris.

Lire aussi : Beyrouth : ce qui a été à l’origine des deux explosions meurtrières

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités