PUBLICITE


 
Politique

ENTRETIEN – Pr Malek Benakli : « tout retard dans l’instauration du confinement total » fait « croître le nombre » de cas de coronavirus

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

Le Pr Malek Benakli exerce au Centre Pierre et Marie Curie à Alger. Il est également président de la Société algérienne d’hématologie. Dans cet entretien, il revient sur les mesures prises jusqu’à maintenant pour lutter contre la propagation du coronavirus en Algérie. Pour lui, tout retard dans l’instauration du confinement total fait croître le nombre des cas de coronavirus.

Plusieurs mesures ont été prises jusqu’à maintenant pour faire face à la propagation du coronavirus dans le pays. Sont-elles suffisantes ?

Des mesures ont été prises, elles sont à saluer et de toute façon toutes recommandées par l’OMS. Permettez-moi d’insister sur un point. Dans une situation de crise sanitaire majeure inédite, un climat de confiance gouvernants-gouvernés est primordial. Certaines déclarations de ministres m’ont déçu. Bref, l’esprit de solidarité et d’union doit être de mise pour affronter ce tsunami dans de relatives bonnes conditions.

Lire aussi : Coronavirus – Un jeune atteint du coronavirus à Biskra s’enfuit de l’hôpital

Que préconisez-vous face à cette situation ?

En premier, l’instauration du confinement total. C’est le seul moyen connu qui permet de réduire le nombre de patients. Cette méthode a montré son efficacité dans les pays qui l’ont adopté comme la Chine, Taiwan et la Corée. Tout retard à l’application de cette mesure fait croître le nombre de contaminés. Personnellement, je privilégie les moyens de persuasion. J’ai proposé, par exemple d’utiliser les mosquées, présentes en nombre dans tous les coins du pays, en faisant des appels courts et récurrents. Il y a aussi la protection civile qui jouit de beaucoup de considération et d’estime.On n’a pas le droit de dire qu’on ne savait pas. Il faut bien comprendre qu’on peut n’avoir aucun symptôme tout en étant fortement contaminant.

Lire aussi : Coronavirus – Noureddine Melikechi, physicien à la NASA : « il est urgent et même vital de passer a l’auto-confinement »

Est-ce que nos établissements de santé dispose d’assez de moyens humains et matériels pour faire face à cette situation ?

Tout le monde connait l’état du secteur de la santé dans notre pays. Nous manquons de tout. On est en pré-crise, et tout le monde s’alarme. Mais, que pouvons-nous faire ? Premièrement, l’Etat doit mobiliser tous les moyens et fournir les le matériel, équipement et consommables pour tous les soignants. Deux, il doit, à mon sens, préparer, dès maintenant, des structures comme les hôpitaux de campagne et les gymnases médicalisés, en complément des hôpitaux qui seront rapidement dépassées. Ces antennes médicalisées, pourraient prendre en charge les patients avec des symptômes légers. Aux hôpitaux, les patients avec complications ou facteurs de risque connus de tous. Cela a été appliqué en Chine avec grand succès.

Lire aussi : Coronavirus : l’Algérie est passé au stade 3 selon le ministre de la Santé

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités