PUBLICITE


 
International

Enseignant décapité en France : plusieurs personnes placées en garde à vue

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

Plusieurs personnes ont été arrêtées et placées en garde à vue dans le cadre de l’enquête ouverte par le parquet antiterroriste suite à la décapitation d’un professeur d’histoire-géo en région parisienne en France.

« Parmi les personnes gardées à vue se trouvaient samedi matin six personnes de son entourage – dont ses parents, son grand-père et son petit frère – toutes issues de la communauté tchétchène, selon une source judiciaire », rapporte Le Monde.

Un père d’élève du collège qui avait eu un différend avec la victime ainsi qu’un couple de proches ont également été arrêtés, selon la même source.

Hier vendredi, aux alentours de 17 heures, dans la commune de Conflans-Sainte-Honorine, des policiers municipaux découvrent un homme sans vie, horriblement mutilé, près du collège du Bois-d’Aulne.

Lire aussi : Un homme décapité près de Paris

L’individu visiblement agité à ses côtés prend la fuite vers une commune limitrophe avant d’être rattrapé par des policiers de la brigade anticriminalité. Selon Le Monde, il « aurait menacé les forces de l’ordre avec une arme de poing de type Airsoft en criant « Allahou Akbar ». Il est abattu par dix tirs de riposte.

Le chef de l’Etat français s’est déplacé sur les lieux dans la soirée. Emmanuel Macron a dénoncé sur place un « attentat islamiste caractérisé ».

Cette nouvelle attaque intervient trois semaines après l’attentat au hachoir perpétré par un jeune Pakistanais devant les anciens locaux de la rédaction. Il a déclaré avait agi en réaction à la publication et la republication par Charlie Hebdo début septembre des caricatures du prophète Mohamed.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités