PUBLICITE


 
Avec l'école

Écoles privées – Frais du troisième trimestre : un deuxième député saisit le ministère de l’Education

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

Un député de l’Assemblée populaire nationale (APN) a adressé, hier lundi, une question écrite au ministre de l’Education concernant le conflit entre certaines écoles privées et les parents d’élèves autour du paiement des frais du troisième trimestre.

« Les responsables de ces écoles ont demandé le paiement des frais du troisième trimestre annulé et plus des deux mois de congé », écrit cet élu. Ces établissements ont également « demandé aux parents d’élèves de payer des droits d’inscription très élevés et non justifiées pour l’année scolaire prochaine », a ajouté Tahar Chaoui.

Lire aussi : Frais du troisième trimestre : l’Association nationale des écoles privées préconise le traitement au cas par cas

Ce dernier s’interroge : « pourquoi le ministère de l’Éducation nationale ne plafonne pas les frais de scolarité exigés par ces écoles privées ? Comment permet-on à ces écoles de prendre des frais sans fournir un service en retour ? Pourquoi le cahier des charges entre le secteur de l’éducation et ces écoles n’évoque pas la question des frais ? ».

Ce n’est pas la première fois qu’un élu de l’APN écrit au ministre au sujet du conflit entre certaines écoles privées et les parents d’élèves. Dans une lettre envoyée au début du mois en cours, un élu de Tadjamou amel El Djazair (TAJ), Mustapha Nouassa, évoque des plaintes des parents d’élèves à qui les écoles exigent le paiement du troisième trimestre.

Lire aussi : Frais du troisième trimestre – Salim Aït Ameur : « si les parents ne paient pas, certaines écoles privées vont déposer le bilan »

« Ces écoles n’ont pas offert de service durant ce trimestre. Quelques unes d’entre elles seulement ont assuré un enseignement à distance à travers Internet pour une période n’excédant pas les trois heures »,avait-il souligné. « Il n’est pas raisonnable que ces écoles privées demandent le paiement de la troisième tranche (…). Je vous prie de bien vouloir intervenir pour mettre un terme à ce problème », avait-il ajouté.

Lundi dernier, la direction de l’éducation d’Alger-Ouest a adressé un courrier aux directeurs des établissements privés où elle a évoqué des pratiques « irresponsables » de certaines écoles qui refusent de remettre aux parents d’élèves les bulletins, d’effectuer un transfert ou de réinscrire des enfants pour l’année prochaine.

Lire aussi : Frais du troisième trimestre : la direction de l’éducation met en garde les écoles privées

La direction de l’éducation avait rappelé que les « établissements scolaires privés sous soumis aux mêmes textes législatifs et réglementaires que les établissements publics ». Elle avait affirmé que si un cas de violation des textes se confirme, son auteur sera « sévèrement sanctionné ».

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités