fbpx


PUBLICITE


 
International

Des tirs d’artillerie israéliennes vers le sud du Liban


Warning: Use of undefined constant gSendtofriend - assumed 'gSendtofriend' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/linfoc74/public_html/wp-content/themes/info_theme/single.php on line 65

Liban carte

Désormais, vous pouvez nous suivre sur Google Actualités. Vous pouvez également nous suivre sur Facebook. N’hésitez pas à vous abonner en cliquant ici.

L’armée d’occupation israélienne a procédé, ce lundi soir, à des tirs d’artillerie en direction du sud du Liban. 

« Nous avons recensé six tentatives de tirs de roquettes depuis le Liban et (celles-ci) n’ont pas atterri sur le territoire » israélien, a indiqué l’armée israélienne citée par l’agence AFP. Elle a ajouté avoir en représailles tiré « en direction du point de lancement ».

Dans une déclaration à la presse, le chef d’état-major américain, le général Mark Milley, a prévenu Israël des risques d’élargissement du conflit avec le Hamas au delà de Gaza. Il a précisé que « personne n’a intérêt à poursuivre les combats ».

Lire aussi : Violences meurtrières contre les Palestiniens : l’Algérie appelle le conseil de sécurité à assumer ses responsabilités

« Personne ne nie à Israël le droit de se défendre », a déclaré à des journalistes le général Milley dans l’avion l’acheminant à Bruxelles où il doit participer à une réunion des chefs d’état-major de l’Otan.

Mais « des civils sont tués, des enfants sont tués », a ajouté le plus haut gradé américain. Ce dernier s’exprimait au moment où les Etats-Unis s’opposaient une nouvelle fois à l’adoption d’une déclaration du Conseil de sécurité de l’ONU appelant à « une cessation des violences » entre Israéliens et Palestiniens.

200 Palestiniens tués

Les bombardements israéliens sur la bande de Gaza ont repris de plus belle lundi, au terme d’une semaine noire ayant fait 200 morts dans l’enclave palestinienne dont près d’une soixantaine d’enfants.

« Quels que soient les objectifs militaires, les conséquences devraient être prises en compte », a-t-il conclu. « A mon avis, la désescalade est la chose à faire, à ce stade, pour toutes les parties concernées ».

Depuis le début des hostilités, le 10 mai, 200 Palestiniens ont été tués à Gaza dont au moins 59 enfants, et plus de 1.300 blessés, selon un bilan palestinien. Côté israélien, dix personnes ont été tuées, dont un enfant, et 294 blessées après des tirs de roquettes.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités