fbpx


PUBLICITE


 
Votre santé

Covid-19 – Vaccins : l’Algérie met en place une « procédure accélérée » d’enregistrement


Warning: Use of undefined constant gSendtofriend - assumed 'gSendtofriend' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/linfoc74/public_html/wp-content/themes/info_theme/single.php on line 65

L’Algérie a mis en place une procédure « accélérée » d’enregistrement du vaccin. C’est ce qu’a affirmé mercredi, Dr Salah Eddine Sahraoui, président de la Société algérienne de Biotechnologie et Recherche médicale. Ce dernier a toutefois insisté sur la poursuite des autres mesures préventives. Et cela même après le début de la campagne de vaccination dans le pays.

« L’Algérie, à l’instar de toutes les Agences internationales, a mis en place une procédure accélérée d’enregistrement des vaccins anti-Coronavirus, à travers, l’Agence nationale des Produits pharmaceutiques (ANPP) (…). Elle a suivi les mêmes étapes en termes d’homologation que ce qui se passe au niveau international », a déclaré Pr Sahraoui, sur les ondes de la radio nationale.

Interpellé sur la « réactivité » des pouvoirs publics par rapport à l’acquisition du vaccin et au lancement de la campagne de vaccination, le spécialiste s’en est, au contraire, félicité. Selon lui, l’Algérie est « parmi les premiers pays » à faire vacciner la population contre la Covid-19.

Lire aussi : Coronavirus – Vaccins : l’Algérie arrête une « short liste », les « contrats en cours de finalisation »

« Rassurer la population »

Abordant la question de l’efficacité thérapeutique du vaccin, le Dr Sahraoui a estimé qu’un produit « à 92 % ou 95 % d »efficacité thérapeutique, est une chose absolument remarquable et rassurante ». Il a rappelé que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) rejette l’homologation de vaccins dont la protection est « au-dessous de 50 % » de protection.

« Aujourd’hui, tous les vaccins qui ont été homologués protègent assez bien (…). Nous sommes ravis de dire que la communauté scientifique a réussi en un temps record à mettre en point un vaccin contre la Covid-19.  Alors le record était détenu par le vaccin contre les oreillons développé en 4 ans », a-t-il observé.

« Il est très important de rassurer la population que la mise en place du vaccin est passée par un bon parcours scientifique », a-t-il commenté.

Interrogé sur la nouvelle souche du virus apparue récemment en Europe, le spécialiste a assuré que celle-ci « n’impactera pas la capacité vaccinale », arguant qu' »un laboratoire américain ait déclaré une adaptation de ces souches, au bout d’une durée allant de six à huit semaines ».

Pour autant, il a mis en garde contre le fait que se faire vacciner « n’excluait pas le risque de contamination ». Aussi, a-t-il poursuivi, « l’arrivée des vaccins, qui est une arme supplémentaire, ne doit pas nous faire oublier les autres formes de prévention ». Il a ainsi insisté sur la poursuite du respect des gestes et autres mesures barrières, ainsi que du développement des traitements ».

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités