fbpx


PUBLICITE


 
Votre santé

Covid-19 en Algérie : ce qu’il faut savoir sur le variant Delta


Warning: Use of undefined constant gSendtofriend - assumed 'gSendtofriend' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/linfoc74/public_html/wp-content/themes/info_theme/single.php on line 65

Coronavirus

Désormais, vous pouvez nous suivre sur Google Actualités. Vous pouvez également nous suivre sur Facebook. N’hésitez pas à vous abonner en cliquant ici.

 

L’Algérie fait face, depuis quelques jours, à une importante hausse du nombre d’infections au coronavirus (Covid-19). Jeudi dernier, le directeur général de l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA) a expliqué sa nouvelle vague épidémique par l’apparition des nouveaux variants notamment le variant Delta dans le pays. Dans le monde, sa progression fulgurante suscite beaucoup d’inquiétude. Mais que sait-on au sujet de cette nouvelle forme du virus ?

Lire aussi : Covid-19 : le variant Delta progresse dans le monde et suscite des craintes

Qu’est ce qu’est le variant Delta ?

D’abord, il s’agit d’un mutant du Sars-CoV-2, le virus à l’origine de la pandémie Covid-19. Il fait partie des nombreux variants qui sont apparus depuis quelques mois à travers le monde dont le variant Alpha, venant du Royaume-Uni. Découvert en octobre 2020 en Inde, ce variant serait  40 à 60% plus contagieux que le variant anglais. Il faut savoir que ce dernier est déjà beaucoup plus contagieux que le coronavirus initial. Cette souche indienne a été enregistrée dans au moins 85 pays à travers le monde qui ont dû réimposer différentes restrictions pour y faire face.

Quels symptômes?

Selon les spécialistes, ce variant entraînent des symptômes typiques du coronavirus. D’après une étude britannique, les maux de tête, la congestion nasale et les maux de gorge sont les plus répandus chez les jeunes britanniques atteints par ce variant. Contrairement à la souche classique, la toux, la perte d’odorat ou du goût n’apparaissent pas comme principaux symptômes.

Le variant Delta en Algérie

Le nombre total de cas confirmés de ce variant en Algérie s’élève à 31 cas depuis le 3 mai dernier, selon le dernier communiqué de l’IPA publié le 4 juillet. Concernant la proportion du variant parmi les cas diagnostiqués, l’institut a avancé un taux de 2.63%.

Les vaccins restent-ils efficaces face à ce variant ?

Selon les premières données disponibles, les vaccins semblent bien résister à cette souche indienne. Ainsi, le vaccin du laboratoire Pfizer serait efficace à 80% contre l’apparition des symptômes. Quant à AstraZeneca, il serait efficace à 60%. Mieux, la première dose du vaccin protège contre les formes graves de cette maladie. Elle réduit ainsi le risque d’hospitalisation.  

 

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités