PUBLICITE


 
Société

Coronavirus – Réouverture des frontières : la réponse du président Tebboune

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

Abdelmadjid Tebboune a été interrogé, dans la soirée d’hier dimanche, sur la réouverture des frontières et des établissements scolaires. « La réponse est scientifique et n’est pas politique », a indiqué d’emblée le président de la République lors d’une entrevue avec des représentants de médias nationaux.

« Vous voyez ce qui se passe dans les pays développés. Ils sont revenus au confinement et le retour au confinement est très dangereux, pas seulement d’un point de vue économique. Même pour le moral des gens (…). Aujourd’hui les Algériens sont conscients (…) », a-t-il assuré.

Lire aussi : Réouverture des frontières : un membre du comité scientifique persiste et signe

« Je n’irai pas à l’aventure, la santé du citoyen est pour moi prioritaire sur tout », a insisté le chef de l’Etat. Hier dimanche, un député de l’immigration a plaidé, une nouvelle fois, pour la réouverture « ne serait-ce que partielle » des frontières du pays fermées depuis mars dernier.

« Nous sommes conscients que la situation épidémiologique est encore dangereuse dans tous les pays du monde, comme il se pourrait qu’on assiste à d’autres phases de cette épidémie. Et l’Algérie n’est pas prête à sacrifier la santé et la sécurité de ses citoyens », avait indiqué Noreddine Belmeddah.

Lire aussi : Un député plaide pour la réouverture « ne serait-ce que partielle » des frontières

Jeudi, le ministre de la Santé s’est dit persuadé que le maintien des frontières fermées était encore « sage ». « Je suis persuadé que cette mesure de maintenir les frontières fermées est encore sage. Au moins jusqu’à maintenant », a affirmé Abderrahmane Benbouzid.

« C’est ce qui nous a préservés et qui nous a permis de maintenir la situation (stable). Le monde maintenant, c’est la mondialisation. », a-t-il estimé dans une intervention sur Canal Algérie.

Lire aussi : Coronavirus – Réouverture des frontières : ce que dit le ministre de la Santé

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités