PUBLICITE


 
Société

Coronavirus : l’Algérie parmi les pays qui doivent être « particulièrement vigilants » selon l’OMS

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

L’Algérie a été identifiée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) parmi les 13 pays prioritaires dans la région qui « en raison de « leurs liens directs ou du volume important de voyages vers la Chine, doivent être particulièrement vigilants à l’égard du nouveau coronavirus ». « L’OMS joue un rôle actif en aidant les pays à coordonner les efforts de préparation. Du personnel supplémentaire est arrivé dans sept des 13 pays, et d’ici la fin de la semaine, des équipes devraient être en place dans tous ces pays », précise l’organisation dans un communiqué publié le 5 février.

« L’OMS envoie du matériel de protection pour le personnel de santé, ainsi que des thermomètres et autre matériel essentiel pour le dépistage et le traitement des cas suspects dans les aéroports et autres points d’entrée. Bien que les pays prioritaires soient les premiers domaines d’intervention de l’OMS, l’organisation soutiendra tous les pays de la région à se préparer au nouveau coronavirus », ajoute la même source.

Lire aussi :
Coronavirus : 31 Algériens rapatriés, trois empêchés de monter dans l’avion d’Air Algérie
Jusqu’au début de la semaine dernière, « seuls deux laboratoires – l’un au Sénégal et l’autre en Afrique du Sud – disposaient des réactifs nécessaires pour tester les échantillons et ils ont servi de laboratoires de référence pour les pays de la région ». « Quatre autres pays (le Ghana, Madagascar, le Nigéria et la Sierra Leone) ont désormais indiqué qu’ils pouvaient également effectuer des tests. L’OMS envoie des kits à 29 laboratoires de la région, ce qui leur permettra de disposer d’une capacité de diagnostic du nouveau coronavirus et de pouvoir également tester des échantillons provenant des pays voisins », précise-t-elle.

« Pour se protéger contre le nouveau virus, l’OMS recommande une bonne hygiène des mains et des voies respiratoires, et des pratiques alimentaires saines. Il s’agit notamment de se laver les mains à l’eau et au savon ou de se frotter les mains avec un désinfectant à base d’alcool, de se couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir ou sa manche lorsqu’on tousse ou éternue, d’éviter tout contact étroit avec une personne présentant des symptômes de grippe, de bien cuire les aliments en particulier la viande », insiste l’organisation.

 

 

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités