PUBLICITE


 
International

Coronavirus : la France impose un couvre-feu nocturne à plusieurs villes

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

Pas de sortie nocturne en France à partir de samedi: le pays va imposer un couvre feu de 21H00 à 6H00 dans plusieurs grandes métropoles dont Paris, afin d’enrayer la deuxième vague du coronavirus, a annoncé mercredi le président Emmanuel Macron.

« Le couvre-feu durera quatre semaines et nous irons devant le Parlement pour le prolonger jusqu’au 1er décembre. Six semaines, c’est le temps qui nous paraît utile », a déclaré le chef de l’Etat lors d’une interview télévisée.

Outre Paris et sa région, huit grandes métropoles sont concernées : Lille, Lyon, Aix-Marseille, Grenoble, Montpellier, Saint-Etienne, Rouen et Toulouse, soit environ 20 millions de personnes sur une population d’environ 67 millions de Français.

Lire aussi : Coronavirus en France : plus de 18.000 nouveaux cas en 24 heures

Une amende de 135 euros

Dans la pratique, les restaurants, bars, théâtres et cinémas devront donc fermer à 21H00 (19H00 GMT). « On ne sortira plus du restaurant après 21 heures, on n’ira plus chez des amis faire la fête, car on sait que c’est là qu’on se contamine le plus », a déclaré le chef de l’Etat.

Les contrevenants s’exposent à une amende de 135 euros, mais des exceptions seront faites pour les personnes qui travaillent de nuit ou qui ont une « bonne raison ».

En journée, la vie quotidienne ne devrait toutefois pas vraiment changer, même si M. Macron a préconisé de télétravailler « deux à trois jours par semaine », pour ceux qui le peuvent.

« Nous allons continuer à travailler, notre économie en a besoin, nous en avons besoin, nos enfants vont continuer d’aller à l’école », a expliqué Emmanuel Macron.

Lire aussi : ASL Airlines propose plusieurs vols vers la France jusqu’au 31 octobre

« Nous avons perdu le contrôle »

Il n’y aura pas non plus de restrictions de déplacement dans le pays a annoncé le chef de l’Etat. M. Macron a également invité les Français à limiter leurs rassemblements privés à « six personnes maximum ».

Après une première vague qui a fait 30.000 morts au printemps, la France fait face à une forte recrudescence de l’épidémie. Un tiers des places en réanimation du pays sont occupées par des patients ayant une forme grave du Covid-19.

Les indicateurs ont continué de montrer la dégradation mercredi, avec plus de 100 morts et 193 personnes admises en réanimation sur 24 heures, selon les chiffres officiels.

« Nous n’avons pas perdu le contrôle », a répété à deux reprises le chef de l’Etat, reconnaissant toutefois que la situation était « préoccupante ».

« Nous en avons jusqu’à l’été 2021 au moins avec ce virus », a-t-il prédit. « Nous avons besoin les uns des autres, nous en sortirons ensemble, nous y arriverons », a insisté le président.

Des aides exceptionnelles

Le président français a également annoncé des aides exceptionnelles de 150 euros et 100 euros de plus par enfant pour les plus démunis, alors que l’impact économique de la maladie est lourd.

La France n’est pas le seul pays européen à prendre des restrictions face au retour du coronavirus.

Les Pays-Bas, jusque-là moins stricts que leurs voisins, ont décidé mercredi la fermeture des bars et des restaurants, le port du masque obligatoire dans les espaces clos pour les plus de 13 ans, l’interdiction de la vente d’alcool à partir de 20H00.

En Espagne, la Catalogne a décidé de fermer tous ses bars et restaurants pendant 15 jours. A Berlin, la plupart des magasins ainsi que tous les restaurants et bars devront fermer de 23 heures à 6 heures à partir de samedi et au moins jusqu’au 31 octobre.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités