fbpx


PUBLICITE


 
INFO’Fil

Coronavirus : « la conjoncture n’est pas favorable à la réouverture des frontières »


Warning: Use of undefined constant gSendtofriend - assumed 'gSendtofriend' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/linfoc74/public_html/wp-content/themes/info_theme/single.php on line 65

La réouverture des frontières de l’Algérie ne semble pas être à l’ordre du jour malgré la baisse du nombre de contaminations au nouveau coronavirus au cours de ces derniers jours. « Pour le moment, la conjoncture n’est pas favorable à la réouverture des frontières », a indiqué à l-info.com, le Dr Mohamed Bekkat Berkani, président du Conseil de l’ordre des médecins et membre du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus.

Lire aussi : Réouverture des frontières : un député compte saisir le président Tebboune

« Le problème est que nous sommes dans un pays relativement épargné par rapport à d’autres pays qui ne le sont pas du tout. Ce n’est pas la France qui va nous apprendre avec ses 6000 cas quotidiens qu’ils sont dans une zone verte », explique notre interlocuteur. Pour lui, « France est le grand danger ». « Nos relations, c’est 80% avec la France. Si vous revenez vers un trafic normal avec la France, c’est sûr qu’il y aura une recrudescence », poursuit le Dr Mohamed Bekkat Berkani.

Lire aussi : Coronavirus – Réouvertures des frontières : l’Algérie pourrait-elle réintégrer la liste de l’UE ?

La réouverture des frontières devrait certainement se faire, selon lui, « mais dans des conditions particulières ». « On doit attendre, voir et agir avec la plus grande prudence et attention. Nous venons à peine de nous stabiliser. Il faut voir les résultats du déconfinement progressif pour pouvoir prendre une décision concernant le reste », avance ce membre du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus.

Lire aussi : Crise sanitaire : quand aura lieu la reprise des vols ?

Aucune date

Le Dr Mohamed Bekkat Berkani rappelle que la décision de réouverture des frontières revient aux autorités. Il juge toutefois que la situation « n’est pas favorable aujourd’hui ».  Selon lui, il « ne faudrait pas ouvrir toutes les frontières à la fois ». « Il faut prendre des mesures. Il faut exiger comme fait la France par exemple un test PCR de moins de 72 heures avant l’embarquement », préconise la même source.

Aucune date n’a été annoncée par les autorités pour la réouverture des frontières. Selon un site spécialisée Visalgerie, la réouverture des aéroports du pays devrait avoir lieu le 12 septembre. Cette information a été toutefois démentie par Air Algérie « Nous n’avons aucune information à ce jour. La décision revient aux pouvoirs publics », avait assuré à l-info.com, Amine Andaloussi, chargé de communication de la compagnie aérienne nationale.

 

 

    S’abonner
    Notification pour
    guest
    0 Commentaires
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires
Plus d'actualités