PUBLICITE


 
Société

Coronavirus : les imams impliqués dans la sensibilisation et distribution des masques

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

Le ministre des Affaires religieuses a affirmé jeudi l’implication des imams dans l’initiative de sensibilisation et de distribution de masques aux citoyens. Il a également appelé à s’engager en faveur des mesures de distanciation sociale et du remplacement des visites aux proches pendant l’Aid par la communication à travers les nouvelles technologies.

Invité à la Chaine 1 de la Radio nationale, M. Belmehdi a précisé que son secteur « s’est engagé dans l’effort de mise en œuvre des décisions du gouvernement visant à imposer le port des masques à partir du premier jour de l’Aïd El Fitr », ajoutant qu’il avait adressé des instructions à toutes les directions de wilayas et les mosquées à l’effet de s’impliquer dans les campagnes de sensibilisation des citoyens à l’obligation de porter ces masques et de respecter les mesures de distanciation sociale.

Lire aussi : Coronavirus – Le port du masque obligatoire à partir du premier jour de l’Aïd en Algérie

Soulignant que la commission de la fatwa « a émis une fatwa à propos de la nécessité de remplacer la visite des parents et des proches pendant les jours de l’Aïd par les moyens de communication modernes », M. Belmehdi a appelé les citoyens à « s’engager en faveur des mesures de prévention et de distanciation sociale », réaffirmant que la prière de l’Aïd devrait se faire cette année à domicile.

Après avoir rappelé que le monde entier « étudie actuellement la possibilité de renouer avec l’activité en s’engageant à respecter la distanciation sociale et les mesures de prévention », le ministre des Affaires religieuses a affirmé que la Commission nationale de l’observation du croissant lunaire qui se réunira vendredi pour observer le croissant de Choual, « prendra toute les mesures de prévention nécessaires en réduisant le nombre de commissions d’observation à travers les wilayas et celui desinvités et des chouyoukhs réunis à Dar El Imam (Alger) ».

Lire aussi : Coronavirus : la campagne de désinfection « ne signifie pas l’ouverture des mosquées après l’Aïd »

Le même responsable a saisi l’occasion pour défendre les décisions de la Commission de la fatwa, évoquant, à ce propos, la possibilité de créer un Haut conseil de la fatwa en Algérie. Par ailleurs, M. Belmahdi a abordé d’autres questions telle la difficulté d’organiser cette année la saison du Haj ainsi que les opérations de désinfection lancées par son secteur au niveau des mosquées.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités