PUBLICITE


 
Votre santé

Coronavirus en Algérie : « il faut aller vers un confinement total dans certaines villes »

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

La mise en place d’un confinement total dans certaines grandes villes du pays à l’image d’Alger est « inévitable », selon le Dr Lyes Merabet, président du Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP).

« Au lieu d’aller vers un confinement total, on est toujours dans des demi-mesures qui ne peuvent, en aucun cas, influer rapidement et directement sur la situation épidémiologique qui est en train de s’aggraver », assure le Dr Merabet à l-info.com.

Selon lui, il « faudrait des mesures draconiennes en urgence et veillez à ce que celles-ci soient strictement appliquées ». « Lorsqu’on dit confinement total, on parle notamment de la fermeture des écoles et l’arrêt des transports pendant dix jours à deux semaines », avance-t-il en citant en exemple le confinement mis en place à Blida quelques mois auparavant.

Lire aussi : Coronavirus en Algérie : plus de 1000 nouveaux cas en 24h (bilan)

« Si on commence à prendre ces mesures et à les mettre en place rapidement, on peut commencer à freiner l’élan de l’épidémie sur un espace temps d’une semaine. C’est comme ça que ça a évolué ailleurs. Ça ne peut pas être différent chez nous », poursuit notre interlocuteur.

Ne pas aller vers un confinement total « dans certaines villes dont Alger, Blida, Bouira et Jijel » est une « perte de temps », selon lui. « On est en train de perdre du temps et ça va jouer en notre défaveur. Ça va également compliquer la situation. Nous serons contraints de prendre ces mesures, La fermeture des boutiques à 15 heures ne va rien changer », a-t-il affirmé.

Lire aussi : Coronavirus – Dr Lyes Merabet : le corps médical fait face à une « pression continuelle et terrible »

Exploitation d’autres structures 

Le président du SNPSP estime que l’Algérie dénombre de nombreuses nouvelles contaminations chaque jour. « Les cas recensés et annoncés quotidiennement sont ceux qui ont été confirmés avec des tests PCR. Je n’ai pas le chiffre exacte. Mais je pense ce sont quelques milliers de cas chaque jour », précise-t-il.

« Si on veut être dans le respect des mesures barrière et dans le respect du confinement, il faudrait tout simplement de la vérité et présenter la situation telle qu’elle est aux citoyens que nous sommes », ajoute ce médecin qui a plaidé pour l’ouverture de structures de santé exclusivement dédiées à la Covid-19 et l’exploitation d’autres en dehors du secteur.

« Nous avons des structures qui sont là et qui sont dotés de beaucoup de moyens dont la Safex où il y a quand même la possibilité de mettre en place des milliers de lits et des sources d’oxygène », souligne-t-il. Son organisation a fait la la proposition dès le mois d’avril. « Nous avions dit qu’on devait se préparer car on ne sait pas comment la situation aller évoluer », assure-t-il.

Lire aussi : Coronavirus en Algérie – Nouvelles dispositions : des restaurateurs au bord du gouffre

 

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités