PUBLICITE


 
Société

Combien paie l’Algérie pour les prestations des services médicaux des professionnels cubains?

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

Le décret présidentiel n° 20-115 portant ratification de la convention relative aux modalités de mise en œuvre de la coopération dans le domaine de la santé entre le gouvernement de la République algérienne démocratique et populaire et le gouvernement de la République de Cuba, signée à La Havane, le 30 janvier 2018 a été publié au Journal officiel ce jeudi 21 mai.

La convention en question vise « à définir les conditions générales de prestations des services médicaux assurés par la partie cubaine dans les domaines : d’ophtalmologie ; de la santé maternelle et infantile ; d’oncologie ; d’urologie », stipule le texte.

Selon cette convention, la partie algérienne doit « garantir et assurer le logement des professionnels et techniciens cubains de la santé avec toutes les commodités, ainsi que la prise en charge des services nécessaires (meubles, électroménagers, ustensiles de cuisine, linge de maison, eau, électricité, gaz, téléphone, climatisation et/ou chauffage, ordinateur, service internet, et transport du personnel au lieu du travail) ».

Lire aussi : Coronavirus – Obligation du port du masque : le décret exécutif publié au Journal officiel

La partie algérienne doit aussi « assurer et garantir pour l’ensemble des professionnels et techniciens cubains de santé les conditions de sécurité nécessaires pour l’accomplissement des prestations de services convenus », « faciliter les démarches et prendre en charge les frais relatifs au retour des professionnels et techniciens cubains de la santé, et ce en cas de maladie grave ou de rapatriement en cas de décès, en compagnie d’un coopérant cubain ».

La partie algérienne doit également « assurer le paiement des prestations de santé, selon les modalités fixées à l’article 5 de la présente convention ». L’article en question fixe les montants des prestations des services médicaux alloués pour une année d’activité. « La prestation des services médicaux dans le domaine de la santé maternelle et infantile : 27.048.950,00 €. La prestation des services médicaux en urologie : 1.763.673, 00 €. La prestation des services médicaux en oncologie : 4.315.936, 00 € », détaille la convention.

Le montant fixé pour la prestation des services médicaux en ophtalmologie est réparti sur quatre hôpitaux :  « Hôpital d’El Oued : 8. 321.824,70 €, hôpital de Djelfa : 8.684.533,35 €, hôpital de Ouargla : 6.589.731,95 € et hôpital de Béchar : 7.504.176,09 € »,

Les dotations antérieures des établissements hospitaliers d’ophtalmologie de Djelfa, de Ouargla et de Béchar prévues au tableau ci-dessous sont réduites d’un montant global de 2.521.457,56 €, représentant :

1- L’acquisition par la partie algérienne des produits pharmaceutiques et dispositifs médicaux au profit des établissements hospitaliers d’ophtalmologie de Djelfa, Béchar et de Ouargla, d’un montant de : 1.068.137,56 €.

2- La prestation de services en optique pour les établissements hospitaliers d’ophtalmologie de Djelfa, Béchar et de Ouargla, suite au retrait des effectifs ayant le profil du technicien spécialisé en découpage et montage des lunettes prévus en annexe 1 de la convention de prestations de services médicaux, d’un montant de : 1.453.320,00 €

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités