PUBLICITE


 
Politique

Classement des démocraties : l’Algérie désormais dans la catégorie des « régimes hybrides »

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

L’Algérie passe de la catégorie des « régimes autoritaires » à la catégorie des « régimes hybrides » dans le classement mondial 2020 des pays les plus démocratiques établi par The Economist Intelligence Unit et publié ce mercredi 22 janvier.

« L’Algérie a été le seul pays à grimper d’une catégorie en 2019, après que le président de longue date Abdelaziz Bouteflika, ait été démis de ses fonctions en avril 2019 à des manifestations soutenues (connues sous le nom de Hirak) », indique The Economist Intelligence Unit (EIU) dans son rapport cité par TSA.

« Ceci a permis à l’Algérie de monter de 13 places dans le classement mondial, de la 126ème à la 113ème place, et de passer d’un régime ‘’autoritaire’’ à ‘’hybride’’ », ajoute la même source. Celle-ci précise que le « score moyen de 4,01 est juste au-dessus de la limite entre les deux catégories, et les gains sont fragiles ».

Le rapport en question revient sur l’élection présidentielle du 12 décembre et souligne que le scrutin « était destinée par les autorités intérimaires soutenues par l’armée à tracer une ligne dans la crise politique ». Mais il estime qu’il « improbable » que les « autorités parviennent à y mettre fin dans le futur proche » malgré l’offre du dialogue faite par le président Abdelmadjid Tebboune.

 

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités