PUBLICITE


 
International

Mohammed ben Zayed Al Nahyane s’entretient avec Netanyahu : « je l’ai invité à visiter Israël et il m’a invité à visiter Abou Dhabi »

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

L’homme fort des Emirats arabes unis, cheikh Mohammed ben Zayed Al Nahyane, et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ont eu un entretien téléphonique, le premier du genre annoncé officiellement depuis la normalisation entre les deux pays il y a deux mois.

Les moyens de « consolider les relations » bilatérales ont été abordés lors de cet entretien à l’initiative de M. Netanyahu, a écrit lundi sur Twitter cheikh Mohammed, prince héritier d’Abou Dhabi.

Les Emirats, une monarchie arabe du Golfe, et Israël ont annoncé le 13 août un accord de normalisation qui a été signé le 15 septembre à la Maison Blanche.

Lire aussi : Le chef du Mossad israélien se rend aux Emirats pour parler sécurité

Cheikh Mohammed a ajouté être tombé d’accord avec M. Netanyahu sur le fait que l’accord de normalisation était « un pas pour raffermir la paix, la stabilité et la sécurité dans la région » et ouvrait « la voie à une nouvelle ère de coopération ».

Parmi les autres sujets évoqués figurent la coopération bilatérale pour contenir la pandémie du Covid-19 et la nécessité d’enraciner « les principes de la tolérance et de la coopération », selon lui.

En Israël, M. Netanyahu a indiqué s’être entretenu avec son « ami » cheikh Mohammed. « Je l’ai invité à visiter Israël et il m’a invité à visiter Abou Dhabi ».

Selon un communiqué de son bureau, M. Netanyahu a estimé que les accords de normalisation avec les Emirats puis Bahreïn reflétaient « le changement radical de la position régionale d’Israël. Les nations arabes veulent faire la paix avec nous car elles voient comment nous avons fait d’Israël une puissance régionale ».

Cheikh Mohammed et M. Netanyahu ont eu un entretien téléphonique à trois avec le président américain Donald Trump lors de l’annonce du 13 août.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités