PUBLICITE


 
Société

Cette vidéo virale montrant la réaction du wali d’Oran face aux réclamations d’une enseignante

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

Une vidéo montrant le wali d’Oran tourner le dos à une enseignante d’une école primaire à l’issue d’une discussion sur les conditions de travail difficiles qu’elle tentait d’exposer a été vue, ce mercredi 21 octobre, plus de deux millions de fois sur Facebook. Sur les réseaux sociaux, le geste du wali d’Oran perçu comme une « humiliation » est violemment critiqué par les internautes.

Sur la vidéo, on peut voir l’enseignante parlant de la situation de l’établissement où elle travaille au premier magistrat de la ville. Elle commence par préciser que ce sont les enseignants qui paient la femme de ménage. Elle assure ensuite que c’est le parent d’un élève qui a dû payer 25.000 dinars pour « nettoyer les sanitaires et remplir la citerne ».

« Quand on parle, on nous dit qu’il n’y a pas de budget ! Nous, enseignants, sommes sortis d’ici à 23 heures. Nous sommes restés jusqu’à cette heure pour nettoyer l’école », regrette-t-elle. Le wali Messaoud Djari lui demande de poursuivre. L’enseignante évoque alors le problème des « tables datant de l’époque coloniale ».

Le premier magistrat de la ville demande alors à voir. La discussion se poursuit à l’intérieur d’une classe. L’enseignante lui montre une table. Le wali s’irrite. Il lui précise qu’elle pourrait bien « dire qu’elles sont anciennes et qu’il faut les changer ». « Dire qu’elles datent de l’époque coloniale, non ! », s’énerve-t-il avant de lui tourner le dos et de quitter la classe devant les élèves, ses collègues et la délégation officielle.

Dans un communiqué publié en fin de journée, le wali d’Oran a réagi en reconnaissant les « carences ». Il a toutefois précisé qu’il avait voulu montrer à travers sa position que l’enseignant était porteur d’un « message éducatif pour l’opinion publique » et que ce dernier devait être « à la hauteur » pour « refléter les efforts immenses de l’Etat algérien dans le secteur ».

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités