Category:

1

Non, cette photo n’a pas été prise lors du meeting organisé par le FLN le 9 février 2019

février 9th, 2020 by

Une photo d’Abdelmadjid Tebboune aux côtés de l’ancien ministre, Abdelkader Ouali, à la Coupole circule depuis hier sur les réseaux sociaux. Pour beaucoup d’internautes l’ayant partagé, cette photo a été prise lors du meeting organisé par le FLN le 9 février 2019 pour demander à Abdelaziz Bouteflika de briguer un cinquième mandat.

En réalité, il s’agit d’une photo prise en 2015. Abdelmadjid Tebboune prenait part avec plus d’une dizaine d’autres membres du gouvernement et le Premier ministre Abdelmalek Sellal au 10e congrès du FLN organisé par son secrétaire général, Amar Saâdani.

2

Coronavirus : les 36 Algériens rapatriés ne seront pas en isolement à l’hôpital El-Kettar (vidéo)

février 3rd, 2020 by

Les 36 Algériens rapatriés de Wuhan en Chine et l’équipage de l’avion d’Air Algérie qui a été mobilisé pour l’opération ne seront pas placés en isolement à l’hôpital El-Kettar spécialisé dans les maladies infectieuses.

Les 36 Algériens venus de Wuhan et les membres de l’équipage de l’avion d’Air Algérie seront placés en isolement à l’hôtel El Marsa de Bordj El Bahri pour une période de 14 jours.

Aucun des passagers algériens ne présentaient des symptômes du virus en question.

Lire aussi : VIDÉO. Atterrissage de l’avion mobilisé pour rapatrier les 36 Algériens bloqués à Wuhan en Chine

Mardi 28 janvier, le président Abdelmadjid Tebboune a donné des instructions pour le rapatriement des étudiants et d’autres ressortissants algériens actuellement à Wuhan en Chine où le Coronavirus à fait plus de 360 morts.

Lire aussi : Coronavirus : le président Tebboune ordonne le rapatriement des ressortissants algériens actuellement à Wuhan

3

Anis Rahmani réellement interdit de sortie du territoire national ?

janvier 30th, 2020 by

Dans la matinée de ce jeudi 30 janvier, le site d’information Algérie patriotique a rapporté la nouvelle de l’interpellation du patron du groupe médiatique Ennahar et son interdiction de sortie du territoire.

« Nous apprenons de sources informées que le directeur de la chaîne de télévision Ennahar TV et du quotidien arabophone éponyme a été interpellé à l’aéroport d’Alger, à son retour de Dubaï où il effectue de très fréquents déplacements », a précisé le journal.

« Anis Rahmani, de son vrai nom Mohamed Mokadem, a été libéré quelques heures plus tard mais s’est vu retirer son passeport. Objet d’une enquête judiciaire, il est donc interdit de quitter le territoire national, ont précisé nos sources », a-t-il ajouté sans donner d’autres détails.

Interrogé par l-info.com, Anis Rahmani a catégoriquement démenti l’information. « On ne précise ni la date, ni le numéro du vol. Quand on donne une information crédible, on ne peut pas omettre ce genre de détails », a-t-il indiqué.

Le directeur d’Ennahar TV rappelle qu’il se trouvait, hier mercredi, au siège de la chaîne de télévision privée à Alger où il a reçu Cheb Khaled.

« Je suis rentré samedi dernier de Paris et je suis sorti de l’aéroport sans qu’on ne me signifie une quelconque interdiction de sortie du territoire. Les personnes qui diffusent ces informations doivent comprendre que je ne gère pas les affaires publiques et je n’occupe de fonctions au sein de l’Etat », a-t-il insisté.

 

4

Non, le général Toufik n’est pas décédé

janvier 16th, 2020 by

Actualisé à 11h03. La famille du général Toufik transmet un communiqué à la presse pour démentir les rumeurs. « La famille du Général de corps d’Armée à la retraite Mediene Mohamed dément l’information relayée par des réseaux sociaux et sites électroniques faisant état du décès du moudjahid Si Toufik », écrit-elle.

« La famille du Général regrette que les sites et internautes ayant publié cette fausse information puissent avec autant de légèreté se risquer à un manquement aussi grave aux règles de l’éthique et de la profession », ajoute-t-elle.

Des rumeurs ont circulé, dans la nuit du mercredi au jeudi, autour du décès du général Mohamed Médiène, dit Toufik. C’est Mohamed Sifaoui, journaliste établi en France, qui semble être à l’origine de cette nouvelle. Cette dernière a été démentie par son avocat, Me Miloud Brahimi, contacté par l-info.com.

En septembre dernier, le général Toufik a été condamné à 15 ans de prison ferme par le tribunal militaire de Blida pour « complot dans le but de porter atteinte au commandant d’une compagnie militaire » et « complot pour détruire le régime ».

Lire aussi : Procès de Toufik, Said Bouteflika, Tartag, Louisa Hanoune, Nezzar… : le verdict du tribunal militaire

5

Non, Lakhdar Brahimi n’est pas mort

janvier 2nd, 2020 by

Plusieurs pages sur Facebook ont annoncé le décès du diplomate et ancien ministre algérien des Affaires étrangères, Lakhdar Brahimi. Une information démentie par sa famille. À l’origine de cette rumeur, une information confirmée : le décès de l’ancien ministre des Affaires étrangères, Mohamed Salah Dembri ce matin à l’âge de 81 ans.

6

Drame lors du concert de Soolking: l’imam de Kouba a-t-il réellement refusé de diriger la prière du mort pour l’adolescente de 13 ans?

août 24th, 2019 by

Des rumeurs circulent, depuis ce samedi 24 août, concernant la prière du mort pour l’adolescente de 13 ans décédée lors de la violente bousculade qui a eu lieu avant le concert de Soolking au stade du 20 août à Alger.

Des pages sur Facebook et des sites d’informations dénonçait l’imam d’une mosquée de Kouba aurait refusé de diriger la prière du mort pour la jeune adolescente.

Selon nos informations, l’imam de la mosquée Abdelatif Soltani a bel et bien dirigé la prière du mort pour la jeune adolescente.

Un autre imam qui est chargé uniquement du prêche du vendredi était revenu lors de la grande prière sur ce qui s’est passé avant le concert de Soolking en tenant un discours moralisateur à l’adresse des parents en général.

7

Bedoui s’est-il vraiment attaqué à Haftar ?

juillet 10th, 2019 by

Selon Al Jazeera, Noureddine Bedoui s’est attaqué à Khalifa Haftar, maréchal autoproclamé et chef de l’Armée nationale libyenne (ANL) en estimant qu’il n’est « rien » devant la « grandeur de la Libye. Le Premier ministre aurait fait ces déclarations lors d’une audience qu’il a accordé à Fathi Bachagha, ministre de l’Intérieur du gouvernement libyen d’union nationale (GNT).

Selon une source responsable au ministère des Affaires étrangères, ces propos imputés au Premier ministre concernant la crise libyenne sont «faux et subversifs».

Après avoir rappelé «la position inaliénable de l’Algérie et les principes régissant sa politique étrangère, lesquels prévoient le respect de la souveraineté des Etats et la non-ingérence dans leurs affaires internes», la même source a indiqué dans une déclaration à l’APS «qu’il n’y a pas d’alternative à la solution politique à la crise libyenne» tout en réaffirmant «la responsabilité de l’Algérie en sa qualité d’Etat voisin et frère de la Libye».

«L’Algérie qui n’a cessé d’appeler à un dialogue inclusif entre toutes les parties libyennes, loin de toute ingérence étrangère, demeure convaincue que la solution politique concertée et acceptée par toutes les parties au conflit est la seule voie à même de garantir la paix et la stabilité durables et la préservation des intérêts suprêmes du peuple libyen frère», a-t-on souligné de même source.

8

Le président tunisien est décédé ?

juin 27th, 2019 by

Des rumeurs persistantes circulent, ce jeudi 27 juin, sur le décès du président tunisien après son transfert vers un hôpital militaire suite à un « grave malais ». Plusieurs médias tunisiens et arabes ont repris l’information. Qu’en est-il réellement?

Le premier conseiller chargé de l’information et de la communication auprès de la présidence de la République en Tunisie, Firas Guefrech, a apporté un démenti, rapport l’agence de presse APS qui cite l’agence TAP.

Lire aussi : Le président tunisien transféré à l’hôpital militaire suite à un « grave malaise »

« Son état de santé est stationnaire », a notamment déclaré M. Guefrech. « Le président de la République Béji Caid Essebsi a été transféré ce jeudi 27 juin 2019 à l’hôpital militaire à Tunis pour recevoir les soins nécessaire. Son état est actuellement stable », rassure la présidence tunisienne sur sa page Facebook.

 

Le président Béji Caïd Essebsi a été admis dans la matinée à l’hôpital militaire de Tunis à la suite d’ »un malaise aigu ». Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, qui s’est rendu dans le centre de Tunis, n’a quant à lui pas souhaité répondre aux questions de la presse concernant l’état de santé du président.

M. Caïd Essebsi avait déjà été hospitalisé en fin de semaine dernière, un des conseillers de la présidence assurant alors qu’il s’agissait d’examens de routine, tandis qu’un autre évoquait un souci de santé mineur.

9

Le gouvernement saoudien a-t-il offert des dattes à l’Algérie?

juin 21st, 2019 by

Hier jeudi, des médias ont évoqué un don de 350 tonnes de dattes fait par l’Arabie Saoudite à l’Algérie et plus précisément à la section algérienne du Programme alimentaire mondial (PAM). Dans un communiqué publié ce vendredi 21 juin, le ministère des Affaires étrangères a démenti catégoriquement ces « allégations ».

Le département cite le communique du PAM « qui apporte une réponse cinglante aux élucubrations et aux mensonges  rapportés et relayés  par certains médias » concernant les « prétendus dons de dattes octroyés par l’Arabie Saoudites à l’Algérie ».
« Il s’agit, en effet, d’un don, 7ème du genre, octroyé par l’Arabie Saoudite aux réfugiés sahraouis à travers le PAM », précise la même source.

Dans un communiqué publié ce vendredi, le PAM indique avoir « reçu du Royaume d’Arabie Saoudite 350 tonnes métriques de dattes, d’une valeur de 725 000 dollars américains, en appui aux réfugiés sahraouis vivant dans des camps en Algérie ».

10

Mouad Bouchareb a-t-il démissionné ?

avril 18th, 2019 by

De nombreuses rumeurs circulent, depuis la matinée de ce jeudi 18 avril, autour de la démission du coordinateur de l’instance dirigeante du FLN, Mouad Bouchareb. Qu’en est-il réellement?

Dans un communiqué publié en début d’après-midi, l’instance dirigeante a « catégoriquement » démenti « ce qui a été rapporté par certains médias » et évoque des « informations sans fondement ».

« L’instance du parti exerce ses missions de façon normale et affirme de nouveau que les portes du parti demeurent ouvertes à tous les cadres et militants sans exclusion ou marginalisation », assure la même source.