PUBLICITE


 
Politique

Amnesty international annonce une mobilisation internationale en faveur du journaliste Khaled Drareni

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

Amnesty international a annoncé, ce jeudi 19 novembre, une action de mobilisation internationale en faveur du journaliste Khaled Drareni condamné à deux ans de prison ferme.

« Des centaines de milliers de personnes dans plus 170 pays et territoires se mobiliseront pour la libération du journaliste Khaled Drareni dans le cadre du Marathon des lettres Écrire pour les droits, la plus grande campagne mondiale en faveur des droits humains organisée par Amnesty International du 20 novembre au 31 décembre », écrit l’organisation dans un communiqué.

« Les membres et sympathisant.e.s d’Amnesty International en Algérie et dans le monde vont signer des pétitions en faveur de Khaled Drareni et d’autres défenseur·e·s des droits humains au Burundi, au Chili, en Colombie, à Malte, au Myanmar, au Pakistan, en Arabie saoudite, en Afrique du Sud et en Turquie. Ils vont également leur envoyer des messages de solidarité : des lettres, des courriels, des tweets et des cartes postales… », précise-t-elle.

Lire aussi : Affaire du journaliste Khaled Drareni : quelles suites juridiques en attendant l’examen du pourvoi en cassation ?

Une « énorme source de soutien »

En 2019, six millions et demi d’actions ont été menées par les membres et sympathisants de l’organisation à travers le monde.  « Le journaliste Khaled Drareni est un des 10 cas du Marathon des Lettres Écrire pour les Droits de 2020. Cette action internationale permet de faire pression sur les autorités et constitue une énorme source de soutien psychologique et d’encouragement pour ces personnes et leur famille », assure Hassina Oussedik, Directrice d’Amnesty International Algérie.

Cette dernière rappelle l’impact de ce genre d’actions. « Certaines personnes pensent qu’une simple lettre ou une signature ne servent à rien mais lorsque des centaines de milliers ou des millions de personnes à travers le monde signent une pétition ou envoient des messages de solidarité, à des personnes enfermées dans des petites cellules, vous ne pouvez pas imaginer l’impact considérable de votre geste », affirme-t-elle.

Lire aussi : Mohammad Dib : Mustapha Benfodil dédie son prix littéraire au journaliste Khaled Drareni

« N’hésitez pas à signer et à faire signer les pétitions,  à envoyer des lettres, cartes et dessins de solidarité car grâce à ces actions simples des personnes injustement emprisonnées ont été libérées, des détenus sont traités plus humainement. Ensemble, nous pouvons changer les choses en faveur d’un monde où les droits de tous sont respectés », insiste Hassina Oussedik.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités