fbpx


PUBLICITE


 
Politique

Allégations d’abus sexuel sur un mineur : le procureur annonce une deuxième enquête et cite le mouvement Rachad


Warning: Use of undefined constant gSendtofriend - assumed 'gSendtofriend' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/linfoc74/public_html/wp-content/themes/info_theme/single.php on line 65

Justice

Désormais, vous pouvez nous suivre sur Google Actualités. N’hésitez pas à vous abonner en cliquant ici.

Le procureur général près la cour d’Alger a fait le point, ce jeudi 8 avril, sur l’évolution de l’enquête concernant des allégations d’abus sexuel sur un mineur. « Les investigations ont permis l’arrestation de toutes les personnes qui étaient en sa compagnie (du mineur, NDLR) durant la diffusion de la vidéo et leurs complices qui ont participé à la diffusion de la photo du mineur et son exploitation politique », a indiqué le magistrat lors d’un point de presse.

Parmi ces personnes, il cite Mohamed Tadjadit. « Il est surnommé « le poète du Hirak ». C’est un repris de justice », avance-t-il. Le procureur évoque également le nom de Souheïb Debaghi. « Il s’agit aussi d’un repris de justice. Les investigations ont prouvé que ce dernier avait des relations douteuses avec le mineur », affirme la même source. Celle-ci cite aussi le nom Sadeq Louail, en fuite, qui est, selon elle, membre et responsable au sein du mouvement Rachad.

Le procureur indique que les analyses de sang des prévenus ont révélé la présence de drogue. L’analyse de sang du mineur a également révélé la présence de drogue ». Les quatre prévenus ont été présentés aujourd’hui devant le procureur puis devant le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed.

Lire aussi : Affaire des allégations d’abus sexuel sur un mineur : de lourds chefs d’inculpation contre Mohamed Tadjadit

Ouverture d’une deuxième enquête

Ils sont accusés notamment d’avoir « constitué et dirigé une association de malfaiteurs », selon le procureur, de « propagation de fausses informations dans le but de porter atteinte à la sécurité et l’ordre publics ». Il sont également poursuivis pour « incitation d’un mineur à la débauche », « détention et consommation de drogue » et « outrage à un corps constitué ».

Le procureur général près la cour d’Alger évoque une deuxième enquête actuellement en cours et qui est étroitement liée à la première. « Les investigations ont permis de découvrir des faits de la même gravité que les premiers et peut-être plus graves ». « Il s’agit de la présence parmi ce groupe de personnes, d’autres entités ayant des projets propagandistes destructeurs », poursuit le magistrat qui cite l’association Rachad comme source de « soutien et de financement ».

Lire aussi : Accusation d’abus sexuel sur un mineur : le procureur fait le point sur l’enquête

Le procureur évoque des communications avec des activistes à l’étranger. Les personnes arrêtées sont donc poursuivies dans le cadre du deuxième affaire. Elles sont accusées de « complot visant à inciter les citoyens à se rebeller contre l’autorité de l’Etat et visant à attenter à l’intégrité du territoire national » et de « recevoir des financements de l’intérieur ou de l’extérieur du pays dans le but de porter atteinte à la sécurité de l’Etat ».

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités