PUBLICITE


 
Société

Aïd-el-Adha : le rituel du sacrifice finalement maintenu

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

Le rituel du sacrifice est maintenu pour l’Aïd-el-Adha en Algérie dans un contexte marqué par l’augmentation des cas de coronavirus dans le pays, selon un communiqué de la commission de la fatwa du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs. Celle-ci appelle toutefois au strict respect des consignes de prévention et des règles d’hygiène. Ce rituel doit être accompli après la prière de l’Aïd et pas avant, selon la même source.

Lire aussi : Aïd-el-Adha : vers l’annulation du rituel du sacrifice?

Rappelant la règle religieuse permettant le sacrifice collectif (bovin ou camelin) ainsi que la possibilité pour le croyant de dédier le sacrifice à des proches, en l’occurrence parents, enfants, frères et sœurs etc, la commission ministérielle de la fatwa préconise ces solutions « afin d’éviter les regroupements et les rassemblements favorisant la propagation du virus », ajoute la même source.

« De même qu’il est permis, pour celui qui peut sacrifier, de confier l’achat et le sacrifice à un abattoir agréé ou à des professionnels tels que les bouchers, c’est d’ailleurs plus judicieux pour la sécurité et la prévention contre la propagation de cette épidémie », lit-on dans le communiqué.

Dans le cadre de la prévention toujours, la commission souligne, en outre, « la possibilité d’effectuer le sacrifice le deuxième, voire le troisième jour de l’Aïd el-Adha », estimant que c’est là un moyen d’éviter les regroupements des croyants lors de l’accomplissement de ce rite.

Compte tenu de la situation exceptionnelle, ils sont appelés au strict respect des mesures de prévention, et ce, pour réduire les possibilités de contaminations « en raison des erreurs prévisibles lors de la fête de l’Aïd, tel que cela a été constaté lors de l’Aïd el-Fitr dernier,  » ajoute la même source.

A ce propos, la commission appelle la société civile et les comités de quartiers à contribuer à la sensibilisation des citoyens à « l’impératif du strict respect des consignes de sécurité et des règles d’hygiène en évitant d’effectuer le sacrifice au niveau des espaces et rues que les pouvoirs publics s’emploient à désinfecter ».

Par ailleurs, le commission a plaidé pour « la mise en place de services de livraison à domicile dans le cadre des mesures autorisées afin de faciliter la tâche au citoyen et ainsi éviter les rassemblements ».

Préconisant, d’autre part, « la désinfection impérative du matériel d’égorgement et d’écorchage en évitant leur échange ou emprunt », elle recommande de « réduire le nombre de participants à l’opération du sacrifice ».

La commission souligne, enfin, l’obligation du port du masque durant toutes les étapes, de l’achat jusqu’à la fin de l’opération du sacrifice, exhortant les citoyens à éviter les réunions, les visites familiales et les déplacements aux cimetières, et à recourir aux nouveaux moyens de communication pour l’échange des vœux.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités