PUBLICITE


 
Economie

Activité de la chasse: 5.000 permis déjà octroyés

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

Le directeur général des forêts (DGF), Ali Mahmoudi, a annoncé l’attribution de 5.000 permis d’habilitation à la chasse dans le cadre de la réouverture officielle de cette activité, annoncée samedi par le ministre de l’Agriculture et du développement rural, Abdelhamid Hemdani, rapporte l’agence de presse APS.

« Nous avons octroyé 5.000 permis à des chasseurs que nous avons formés nous même et nous comptons délivrer 7.000 permis supplémentaires à d’autres chasseurs », a déclaré M. Mahmoudi à l’APS, en marge de la cérémonie consacrée à l’annonce officielle de l’ouverture de cette activité, après 25 ans de rupture.

Le premier responsable de la DGF a fait savoir que son institution a procédé  à la formation de 13.000 chasseurs pour l’obtention du permis d’habilitation à la chasse.

Selon ses précisions, la formation porte notamment sur la manipulation correcte du permis de chasse, les critères permettant de distinguer les espèces ciblées, quand  et comment les abattre, la biologie des espèces et enfin le maniement des armes pour sécuriser le chasseur et son environnement et éviter ainsi les accidents qui pourraient  se produire en cas de mauvaise manipulation du fusil de chasse.

Il s’est réjoui du fait que les chasseurs ont pris conscience de la nécessité de s’organiser en associations et en fédérations au niveau des communes et des wilayas pour promouvoir leur activités et lutter contre le braconnage et la chasse anarchique.

M. Mahmoudi a annoncé par ailleurs l’installation très prochaine du Conseil supérieur de la chasse, affirmant qu’un grand chantier attend sa direction pour traiter des terrains à amodier pour la chasse et l’octroi des licences de chasse.

Il a affirmé  que la saison de chasse  pour cette année débutera à partir du 15 septembre en cours et s’étalera au 15 février prochain, précisant que c’est la meilleure période pour la chasse de certains animaux tels le perdrix, le lièvre et certains pigeons.

Quant au grand gibier nuisible à l’agriculture et au secteur forestier, notamment le sanglier, M. Mahmoudi a affirmé que c’est  le wali qui est habilité à délivre un arrêté pour permettre aux associations de chasser cet animal au cours d’une période déterminée.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités