fbpx


PUBLICITE


 
Médias

Accusation d’abus sexuel : l’Arav condamne « l’exploitation immorale » des enfants via les réseaux sociaux


Warning: Use of undefined constant gSendtofriend - assumed 'gSendtofriend' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/linfoc74/public_html/wp-content/themes/info_theme/single.php on line 65

Autorité de régulation de l'audiovisuel (Arav)

Désormais, vous pouvez nous suivre sur Google Actualités. N’hésitez pas à vous abonner en cliquant ici.

L’Autorité de régulation de l’audiovisuel (Arav) s’est exprimée, ce mardi 6 avril, sur les allégations de violences sexuelles dont aurait été victime Said Chetouane, un adolescent de 15 ans. 

Elle a condamné « la diffamation médiatique et l’exploitation immorale » des enfants via les réseaux sociaux. Elle a également appelé les utilisateurs des médias audiovisuels et les usagers des médias alternatifs  au respect de la loi.

« L’Autorité de régulation de l’audiovisuel a suivi avec une vive inquiétude la question de la diffamation médiatique et l’exploitation immorale, via les réseaux sociaux, de l’enfant Chetouane Saïd ». C’est ce qu’elle a indiqué dans un communiqué diffusé par l’APS.

Selon elle, ce dernier « a été mêlé à des marches de protestation et poussé à brandir des slogans politiques qu’il n’est pas en mesure de saisir vu son jeune âge ».

L’Arav a condamné de telles pratiques qui visent essentiellement à tromper l’enfant et à manipuler ses sentiments et ses émotions ».

Dans ce contexte, elle a appelé à protéger l’enfant de toute forme d’atteinte qu’il pourrait subir du fait de contenus médiatiques qui ne prennent pas en compte sa spécificité.

 L’Arav a précisé poursuivre le constat de plusieurs dérapages dangereux exercés sur les mineurs en les impliquant dans des mouvements de protestation à caractère politique ». 

Lire aussi : Accusation d’abus sexuel sur un mineur : le procureur fait le point sur l’enquête

Préserver l’enfant

Elle a appelé les médias audiovisuels et alternatifs ainsi que les parents à respecter la loi 15-12 qui garantit à l’enfant son droit à la protection de tous les préjudices ».

L’autorité a plaidé pour « le respect des lois de la République et la convention internationale sur les droits de l’enfant ».

Elle a tenu à rappeler aux parents la nécessité « de veiller à la protection de leurs enfants de toute forme d’exploitation et à ne pas les engager dans des questions et sujets quelque que soit leur forme ou contenu, afin de garantir leur bonne éducation et élever une génération imprégnée de valeurs qui inculquent en eux le véritable sens de patriotisme ».

L’Arav a aussi appelé à « préserver l’enfant de toute forme d’atteinte contre son intégrité physique et morale ». Elle a enfin exprimé sa détermination à réguler la scène médiatique audiovisuelle tant à travers les chaînes audiovisuelles que par internet. 

Lire aussi : Manifestations et mouvances illégales : Tebboune affirme que « l’Etat sera intransigeant face à ces dérapages »

 

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités