PUBLICITE


 
Sport

Abderrahmane Hammad élu à la tête du Comité olympique algérien

Si vous trouver cet article intéressant, envoyez le à votre ami !

Abderrahmane Hammad  a estimé que son élection à la tête du Comité olympique et sportif algérien (COA), à l’issue de l’assemblée générale élective (AGE) qui s’est tenue samedi à Alger lui  » permettra d’achever le mandat olympique dans la plus grande sérénité », rapporte l’agence de presse APS.

Le nouveau président du COA qui a été élu avec une majorité écrasante (105 voix dont 60 voix des fédérations olympiques), a estimé à l’issue du scrutin, que « les membres de l’assemblée générale ont démontré une plus grande responsabilité dans leur choix, en préférant la continuité dans le travail déjà accompli au sein du bureau exécutif dont je suis le 2e vice-président. »

« Je remercie les membres de l’AG élective qui m’ont donné leur confiance et j’espère que je serai à la hauteur de leurs espérances. Les fédérations sportives, notamment celles concernées par les Jeux olympiques de Tokyo, sont conscientes que le fruit de leur préparation sera récolté à l’avenir avec la continuité. » a-t-il déclaré.

Hammad a insisté sur la nécessité de réaliser l’objectif principal fixé par son instance à savoir, la qualification d’un plus grand nombre d’athlètes aux Jeux olympiques 2020 repoussés à 2021 à Tokyo à cause de Covid-19.

« Il est inadmissible d’exiger des résultats aux athlètes en l’absence d’une préparation adéquate surtout en cette période marquée par la pandémie de Covid-19. Pour cela, nous devons nous pencher sérieusement sur ce problème. » a souligné Hammad, en rappelant au passage que les athlètes auront tout le soutien de l’instance olympique.

Le médaillé de bronze aux JO-2000 de Sydney a affirmé  » être élu avec une majorité écrasante et sans aucune ingérence des pouvoirs publics. Je suis disposé à travailler avec tous les acteurs du mouvement sportif. », soulignant qu’il est  » issu de la famille sportive algérienne. ».L’augmentation du budget alloué au secteur sportif, constituera l’autre objectif du COA afin de pouvoir exiger impérativement des résultats, a fait savoir Hammad, en concluant que « le sport algérien a besoin de stabilité pour l’intérêt des athlètes algériens. »

Elu à la tête du COA avec 105 voix dont 60 représentant les fédérations olympiques, Hammad devient le 14e président du COA depuis sa création en 1963 avec à sa tête feu docteur Mohand Maouche (1963-1965).Trois candidats étaient en lice : Abderrahmane Hammad, médaillé de bronze aux JO-2000 de Sydney, Soumia Fergani, ex-députée à l’Assemblée populaire nationale (APN) et première arbitre internationale de football et Mabrouk Kerboua, ex-président de la Fédération algérienne de cyclisme (FAC).

L’ancien président du COA, athlète et président de la Fédération algérienne de judo (FAJ), Sid-Ali Lebib avait, quant à lui, annoncé son retrait dans une correspondance envoyée vendredi soir au secrétariat général de l’instance olympique.

Il est à rappeler qu’après la démission de Mustapha Berraf, entérinée le 12 mai dernier par le bureau exécutif, la présidence par intérim du COA avait été confiée, en application des statuts de l’instance, à Mohamed Meridja, chargé de la gestion des affaires courantes du COA et de préparer l’assemblée générale élective.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d'actualités